Audition : le Covid-19 aggrave les acouphènes

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 9 novembre 2020 à 15h41
Audition Acouphenes Oreilles
40%Le Covid-19 a aggravé les acouphènes dans 40% des cas.

Selon une étude publiée début novembre, le Covid-19 augmente les acouphènes chez les personnes qui en souffraient déjà avant de contracter le virus.

Le Covid-19 aggrave les acouphènes

Le Covid-19 continue de nous dévoiler ses mystères. Selon une étude publiée le 6 novembre 2020, dans la revue Frontiers in Public Health, cette maladie aurait des effets sur l’audition. Une enquête menée par l’Université Anglia Ruskin (ARU), avec le soutien de la British Tinnotus Association et de l’American Tinnitus Association, a été réalisée auprès de 3.103 volontaires issus de 48 pays différents. Elle conclut que chez les sujets qui souffraient déjà d’acouphènes, et qui ont contracté le Sars-Cov-2, le coronavirus les a aggravés dans 40% des cas.

L’enquête révèle aussi que pour 54% des participants le Covid-19 n’a pas eu d’effets sur leurs acouphènes. Pour 6% des volontaires, le coronavirus aurait réduit leurs acouphènes. Enfin, sur l’ensembles des personnes interrogées, 7 ont constaté que leurs acouphènes étaient apparus avec les symptômes liés au Covid-19.

Une aggravation des acouphènes liée aux facteurs externes

Il existerait donc une corrélation entre le Covid-19 et l’audition. Selon l’étude, ce n’est pas toujours la maladie de manière directe qui aurait des effets sur les acouphènes. Ils peuvent avoir été déclenchés par des facteurs externes tels que des troubles du sommeil ou des changements de vie liés à la pandémie (augmentation du bruit en raison de la présence des enfants à la maison, consommation accrue d’alcool…).

Selon David Stockdale, coauteur de l’étude et directeur de l’association britannique de lutte contre les acouphènes (British Tinnitus Association), il faudra tirer profit des erreurs du premier confinement concernant les acouphènes. « Une mauvaise prise en charge des acouphènes au premier stade conduit souvent à des cas bien plus graves, et des acouphènes sévères peuvent avoir un impact important sur la santé mentale. Aussi, alors que la seconde vague de Covid-19 se met en place, le système de santé doit s’assurer que toute personne qui développe des acouphènes ou subit une aggravation de ceux-ci puisse accéder le plus rapidement possible à la prise en charge médicale dont il a besoin », lit-on dans MedicalXpress.

Laisser un commentaire

* Champs requis