Cloud et analytique : la gouvernance peut-elle suivre le rythme de l’impératif de démocratisation ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par David Sweenor Publié le 23 septembre 2022 à 15h20
Marche Cloud France Acces Privileges
25%Le Cloud Computing est utilisé par plus de 25% des entreprises en Europe.

Le cloud est l'un des sujets les plus discutés - et sans doute les moins compris - de la dernière décennie. Le passage au cloud a été pendant longtemps le terme fourre-tout par excellence - quelque chose qui pouvait apporter la santé, la richesse, le bonheur, une meilleure coupe de cheveux, ou même cette attachante voiture de sport qui a attiré votre attention.

La réalité - bien sûr - est que le cloud est un outil comme un autre... un outil avec un objectif très spécifique. Aujourd'hui, le coût du stockage et de l'informatique est incroyablement bas et continue de baisser, ce qui fait de la proposition de valeur de la création et du stockage de données une équation facile. Toutefois, en raison d'un battage médiatique précoce, de nombreuses organisations ont intégré des technologies et des systèmes cloud sans plan pleinement opérationnel sur ce qu'elles devaient en faire. Certaines organisations ont appris à leurs dépens la valeur de processus de gouvernance solides, de la conformité juridique ainsi que de la formation généralisée.

Bien qu'elle soit considérée comme l'outil idéal pour éliminer les méthodes de travail cloisonnées, la réalité de l'intégration du cloud était à l'époque disparate, segmentée et réalisée sans feuille de route prospective pour l'entreprise. En d'autres termes, les organisations qui, traditionnellement, conservaient leurs données au sein de leur département, continuaient à garder les clés de leur royaume – la seule différence étant l'endroit où leurs données étaient stockées. Le cloud n'était utilisé que comme une armoire de stockage de plus, et les véritables avantages étaient laissés de côté.

Les données au service de la compétitivité

Les données sont l'un des principaux moteurs de l'avantage concurrentiel. On prévoit que 180 zettaoctets seront créés chaque année dans le monde, contre seulement 64,2 zettaoctets en 2020. Pour mettre ce chiffre en perspective, le plus grand disque dur disponible aujourd'hui au grand public fait 24 téraoctets, et un zettaoctet est égal à un milliard de téraoctets. Avec suffisamment de données, converties en informations contextualisées et pertinentes, et remises entre les mains des décideurs, les organisations peuvent éviter les perturbations, saisir les opportunités et prévoir l'émergence des deux bien à l'avance.

D’après Gartner, d'ici 2023, la maîtrise des données deviendra un moteur explicite et nécessaire de la valeur commerciale. Aujourd'hui, nous assistons à l'émergence d'organisations qui ont été en mesure de faire évoluer leurs ressources informatiques et les compétences de leurs employés parallèlement à l'augmentation considérable des volumes de données. Les entreprises les plus rentables au monde ont toutes un point commun : elles sont capables de collecter, d'analyser et d'agir sur les données qu'elles détiennent pour affiner la valeur et prendre des décisions efficaces grâce à l'analyse et à l'automatisation.

Pour d'autres entreprises, facilitées par un stockage moins cher et de l’analytique sur le cloud, cette culture des données de bout en bout très efficace n'est pas seulement possible, elle est concrètement réalisable avec la bonne stratégie en place.

Le cloud est une feuille de route technologique au potentiel énorme pour l'efficacité des entreprises. Il y a trois faits essentiels à prendre en compte. A savoir,

  • La maîtrise des données est un facteur essentiel de la valeur commerciale.

  • Les entreprises les plus rentables sont aussi celles qui font le meilleur usage possible des données.

  • L'adoption du cloud - et la disponibilité du stockage - augmente rapidement à mesure que le coût du stockage diminue et que le volume de données créées augmente de façon exponentielle.

En résumé, il existe une corrélation entre la maîtrise des données et la rentabilité des entreprises. En outre, une plus grande accessibilité des données facilite les initiatives de rentabilité lorsqu'elles sont menées par un personnel compétent en la matière.

Accessibilité vs. gouvernance : pourquoi les deux doivent fonctionner en tandem

Le potentiel d'accessibilité aux données qu'offre le cloud computing peut faire frémir les équipes informatiques, en particulier lorsque les processus de gouvernance ne sont pas aussi solides qu'ils pourraient l'être. Les facteurs combinés d'une main-d'œuvre de plus en plus instruite en matière de données et de politiques de gouvernance non évolutives constituent un défi unique.

Compte tenu de la nécessité pour les entreprises de disposer d'informations rapides, combinée à un environnement commercial mondial marqué par les perturbations, le simple verrouillage de l'accès - comme nous l'avons vu lors de la première vague d'adoption du cloud - n'est pas une option. Au lieu de cela, les travailleurs de la donnée doivent être autorisés et aidés à exploiter les données pour obtenir des informations dans le cadre d'une bonne gouvernance d'entreprise.

Pour fournir des informations sur les données, il faut répondre à trois exigences fondamentales : le besoin de données, la haute qualité de ces données et une équipe qualifiée et formée sur les facteurs et attributs de données spécifiquement nécessaires.

Toutefois, ces actions spécifiques ne font que souligner la nécessité d'un processus de gouvernance des données dans l'ensemble de l'entreprise, un processus qui définit comment, où et quand les données peuvent - ou doivent - être utilisées, ainsi que si elles doivent être utilisées tout court. Au sein de l'UE, le RGPD définit un cadre général. Cette exigence d'équité, de propriété et de transparence des données nécessite toutefois une gouvernance et des processus spécifiques à adopter en interne dans chaque entreprise.

Sans processus de gouvernance efficaces, les informations générées peuvent être d'une véracité douteuse. Sans une équipe qualifiée et capable d'accéder aux données dont elle a besoin, il n'y aura pas d’informations générées du tout.

Alors que de plus en plus d'employés sont en mesure d'accéder aux données et d'utiliser des outils d’analytique, et que l'accessibilité des données augmente à l'échelle mondiale grâce à l'utilisation des technologies cloud, nous constatons quatre besoins urgents pour concrétiser l'avenir promis par l'analyse du cloud : le démantèlement des anciens silos, l'intégration de processus de gouvernance bien définis et contextualisés, l'adoption d'un processus d'analytique plus collaboratif et le renforcement des compétences des "experts du domaine" au sein de son organisation. Ce sont autant d'étapes essentielles pour tirer parti de la capacité turbo du cloud.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Senior Director of Product Marketing chez Alteryx

Laisser un commentaire

* Champs requis