Catastrophes naturelles : 113 milliards de dollars perdus en 2014

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 décembre 2014 à 13h03

L'année 2014 n'a pas échappé à son lot de catastrophes naturelles qui ont détruit récoltes, bloqué l'activité économique et entraîné divers dégâts dans le monde. Comme chaque fin d'année, les assureurs annoncent les montants du coût de ces catastrophes naturelles et cette fois-ci c'est l'assureur Swiss Re qui publie son rapport en premier.

Trois évènements majeurs

De toute l'année 2014, Swiss Re dévoile que trois événements majeurs ont été enregistrés comme les plus dommageables pour l'économie mondiale. Et à la première place on retrouve les exceptionnelles tempêtes de neige qui ont frappé le Japon en février 2014. Elles auraient coûté la bagatelle de 5 milliards de dollars.

Deuxième pays le plus frappé : les Etats-Unis. Ils ont été sous l'eau en mai 2014 ce qui a provoqué diverses inondations, pour un coût estimé à 3,7 milliards de dollars selon le rapport Swiss Re publié ce mercredi 17 décembre 2014.

Et pour clore le trio de tête : l'ouragan Simon qui a frappé le Mexique en septembre dernier et qui a causé 3,2 milliards de dollars de pertes.

L'Europe n'a pas été épargnée

L'Europe vient en quatrième position, surtout la France, la Belgique et l'Allemagne frappées par des tempêtes de grêle en juin 2014. Au total : 3,1 milliards de dollars de dégâts.

A la fin du classement on retrouve les Etats-Unis avec la tempête de neige de janvier 2014 qui a fait 2,5 milliards de dollars de dégâts et les orages du mois de juin qui ont causé des pertes estimées à 1,7 milliard de dollars.

Les assurances sont loin de couvrir tous les frais

Comme à chaque fois les assurances n'ont pas pris en charge l'intégralité des dommages. En 2014 les remboursements auraient été de 34 milliards de dollars, soit moins d'un tiers de la somme totale.

Les assurances ont remboursé 34 milliards de dollars de dégâts liés aux catastrophes naturelles en 2014

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Catastrophes naturelles : 113 milliards de dollars perdus en 2014»

Laisser un commentaire

* Champs requis