Le crédit à la consommation s’écroule en 2020

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 février 2021 à 10h51
Rachat%20de%20credit
44 MILLIARDS €Les crédits à la consommation avaient un encours de plus de 44 milliards d'euros en 2008.

Le crédit à la consommation n’a pas eu la cote en 2020, et pour cause : entre confinements et restrictions diverses, les Français n’ont pas vraiment eu d’occasions de dépenser. Et ce n’est pas tout : ils ont économisé des sommes record, qui dorment tranquillement sur leurs livrets défiscalisés et leurs autres produits d’épargne : ils n’avaient donc pas besoin d’un crédit conso.

Les crédits à la consommation chutent presque autant qu’en 2009

Les chiffres de l’Association française des sociétés financières (ASF) publiés lundi 15 février 2021 sont sans appel : l’année 2020 a été une année horrible pour les crédits conso. Sur un an, leur nombre chute de 11,5%, du jamais vu depuis… 2009. Au lendemain de la crise économique mondiale, les crédits à la consommation avaient baissé de 13,3% sur un an, rappelle l’ASF dans son communiqué. En 2008, les crédits conso avaient atteint un pic historique à plus de 44 milliards d’euros.

En 2020, seulement 40,2 milliards d’euros en crédits à la consommation ont été prêtés. Les Français se sont particulièrement détournés des crédits renouvelables (-15,5% sur un an), des prêts personnels (-18,5%) et des prêts pour les achats de véhicules (-10,3% pour les véhicules neufs, -7,3% pour les véhicules d’occasion).

Une embellie en 2021 ou pas ?

Avec un seul trimestre qui a enregistré une hausse, sur un an, pour les crédits à la consommation en 2020 (le troisième, à +2,9%), il paraît évidement que les mesures sanitaires sont la principale cause de la baisse enregistrée par l’ASF. Au deuxième trimestre 2020, durant le confinement généralisé, la chute a même été de 35,4% sur un an. Et même la période de Noël 2020 n’aura pas amélioré les choses, malgré un budget cadeaux largement en hausse à plus de 600 euros : le dernier trimestre 2020 a vu les crédits conso baisser de 7,6%.

2021 risque donc de réserver quelques nouvelles mauvaises surprises : l’année commence avec des restrictions de voyage et un couvre-feu généralisé à 18 heures, sans compter la fermeture des remontées mécaniques et de certains pans entier de l’activité. Le Confinement 3, lui, menace toujours… ce qui ne donne guère envie de consommer.

Mais les établissements de crédit devront composer avec une autre menace pour leur business model : l’épargne cumulée par les Français en 2020 qui se chiffre à des dizaines de milliards d’euros (plus de 100 milliards selon l’OFCE). Autant d’argent que les ménages pourront mobiliser au lieu de prendre un crédit, voire pourront utiliser pour clôturer certains crédits déjà contractés, et ce dès que les incertitudes sur l’emploi et la reprise économique seront levées.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Le crédit à la consommation s’écroule en 2020»

Laisser un commentaire

* Champs requis