Croissance mondiale : l’OCDE revoit ses estimations à la baisse

Par Paul Laurent Modifié le 8 juin 2022 à 17h04
Euro 2427196 1920
2,75%Pour 2023, la croissance mondiale sera de 2,75%, selon les estimations de l'OCDE.

Avec les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 et celles de la guerre en Ukraine, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a revu à la baisse ses précédentes estimations sur la croissance de ses pays membres.

Hausse de l’inflation

En décembre 2021, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) avait estimé une croissance mondiale de l’ordre de 4,5% pour l’année 2022. Or, l’OCDE n’avait pas prévu l’invasion de l’Ukraine par la Russie et toutes les conséquences économiques que cela a entraîné. « L'éventualité d'une croissance économique plus faible et d'une inflation plus élevée dépendra de l'évolution de la guerre, mais il est clair que les plus pauvres seront les plus durement touchés. Le prix de cette guerre est élevé et devra être partagé », explique Laurence Boone, l’économiste en chef de l’OCDE.

En plus de cela, l’OCDE n’avait pas prévu également les reprises de la pandémie en Chine et la stratégie zéro covid imposée par le gouvernement du pays, entraînant des pénuries et des blocages de chaînes logistiques. Ainsi, l’OCDE a revu, début juin 2022, la croissance mondiale à 3% pour 2022 et de 2,75% seulement pour 2023. En plus de cela, les experts de l’OCDE estiment que l’inflation sera en hausse de 9% sur l’année 2022.

La croissance divisée par deux en Europe

Avec la chute de la production en Chine, l’OCDE prévoit une croissance de 4,4% pour 2022. Avec le recul de la confiance des consommateurs aux États-Unis, notamment avec la guerre en Ukraine, la croissance est également revue à la baisse. Ainsi, après une croissance de 5,7% en 2021, l’année 2022 risque d’être plus décevante pour les États-Unis avec une hausse du PIB estimée à 2,5%.

En Allemagne, la croissance estimée pour 2022 est faible. Elle est même en dessous de la barre des 2%, avec 1,9% de hausse du PIB estimée. Pour 2023, l’OCDE estime la croissance de l’Allemagne à 1,7%. La France, de son côté, s’en tire mieux. En effet, l’OCDE prévoit une croissance française de 2,4% pour l’année 2022, puis d’une croissance de 1,4% en 2023. Sur l’ensemble de la zone Euro, si la croissance en 2021 était de 5,3%, elle n’est estimée qu’à 2,6% pour l’année 2022, selon l’OCDE.

Aucun commentaire à «Croissance mondiale : l’OCDE revoit ses estimations à la baisse»

Laisser un commentaire

* Champs requis