Digitalisation des entreprises : vers la disparition des RH ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Publié le 25 février 2017 à 18h44
Entreprises Ressources Humaines Externalisation Fonctions

A l’heure où la loi Travail encourage la dématérialisation des bulletins de paie et des factures, de nombreux logiciels de gestion du personnel ont vu le jour pour automatiser le travail quotidien du service des Ressources Humaines. Ces solutions numériques simplifient grandement la gestion des congés payés et des absences des salariés. Peuvent-elles constituer un danger pour l’avenir des RH ?

Faible investissement, gros gain de temps (et d’argent)

Les logiciels de gestion de congés facilitent le processus de demande de congé entre le salarié et les ressources humaines. Il en résulte un gain de temps non négligeable pour la DRH et ses collaborateurs. A noter que le coût de ces logiciels sont dérisoires comparés aux avantages temps procurés. D’ailleurs, il entraîne également une baisse de la consommation en papier, geste écologique supplémentaire.

La dématérialisation des congés pour les RH se traduit alors par l’utilisation de nouveaux outils pour continuer à travailler comme avant. Comme avant ? Pas vraiment. Il s’agit pour les RH de se focaliser sur leur cœur de métier mais aussi de se réinventer.

De nouveaux enjeux pour la DRH : valoriser le salarié.

Pourquoi ne pas se saisir de l’occasion de la digitalisation de l’entreprise pour repenser le service et lui permettre de se focaliser sur les potentiels et les talents de chacun dans l’entreprise. La DRH est donc amenée à changer sa vision : elle doit admettre qu’un collaborateur est aussi un client et qu’il est important de le satisfaire pour le fidéliser afin qu’il puisse véhiculer une bonne image de son entreprise.

Face aux prouesses de la modernisation numérique, le service RH doit prouver qu’il vaut plus qu’un robot. Pour cela, il devra accepter de céder une partie de son travail aux solutions de gestion de congé pour se concentrer sur son expertise, autrement dit sa capacité à valoriser les salariés de son entreprise. Aucune technologie ne peut remplacer l’homme quand il s’agit de comprendre, conseiller et argumenter. En ce sens, la Direction des Ressources Humaines évoluera et laissera petit à petit place à la Direction du Capital Humain.

Laisser un commentaire

* Champs requis