E-commerce : les montants dépensés en hausse de 20% en 2021

Par Anton Kunin Modifié le 4 mai 2022 à 17h10
Achats Ligne Ecommerce Evolution 2021
57 eurosLe panier moyen en e-commerce est plus élevé qu'en magasin, à 57 euros contre 38 euros.

Les Français achètent de plus en plus sur Internet. Après une hausse de 14% des montants dépensés en 2020, en 2021 ils se sont envolés de 20%, apprend-on de la dernière édition du « Baromètre BPCE Digital & Payments ».

Dans la catégorie « Restaurants », 20% des montants dépensés l’ont été en ligne

Les montants dépensés en ligne sont en hausse constante. L’année 2021 a signé un nouveau record du montant des dépenses réalisées en ligne, qui ont augmenté de 20%. Cela, après +14% en 2020, a conclu le groupe BPCE après analyse de transactions anonymisées d’environ 20 millions de cartes bancaires émises par les Banques Populaires et les Caisses d’Épargne.

Dans la dernière édition de son « Baromètre Digital & Payments », le groupe BPCE nous apprend par ailleurs qu’1 achat vestimentaire sur 3 est désormais réalisé en ligne. Dans la catégorie « Restaurants », cette proportion est désormais de 20%, contre seulement 3% en 2019. Dans la catégorie « Équipements sportifs », le pourcentage est là aussi de 20%. Enfin, dans le secteur du luxe et de l’horlogerie-joaillerie, les ventes en ligne sont passées de 10% en 2019 à 16% en 2021. Autre constat intéressant : toutes catégories d’achats confondus, le panier moyen en e-commerce est plus élevé qu’en magasin, à 57 euros contre 38 euros.

Les loisirs sans sortir de chez soi, une tendance forte en 2021 encore

Parmi les secteurs qui ont vu leur part d’achats augmenter, il y a celui des divertissements en ligne (plateformes de streaming, jeux vidéo, paris et jeux d’argent). Les sites de SVOD (Netflix, Disney+, Amazon Prime Video, HBO Max…) en particulier ont enregistré une hausse de 37% des montants dépensés. Plus étonnant, le secteur des animaleries et soins vétérinaires a progressé de 67% en deux ans. Viennent ensuite le bricolage et la décoration (+22%) et les jardineries (+31%), suggérant un recentrage des consommateurs français sur la sphère domestique.

À l’inverse, les activités liées à la mobilité et au tourisme, telles que les compagnies aériennes, les transports collectifs ou les compagnies ferroviaires et, de manière encore plus marquée, les agences de voyage, restent en recul.

Aucun commentaire à «E-commerce : les montants dépensés en hausse de 20% en 2021»

Laisser un commentaire

* Champs requis