Le « jambon-beurre », un chouilla plus cher en 2013

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Modifié le 24 janvier 2014 à 9h32

Le jambon beurre, profitant de sa popularité, a encore pris de la valeur en 2013. Son coût moyen a augmenté de 1,26 % pour s’établir à 2,71 euros en moyenne dans l’hexagone.

Une belle continuité puisque le tarif de ce sandwich « simple » n’a cessé d’augmenter depuis les trois dernières années avec une hausse de 7,54 % depuis 2010 selon le cabinet Gira conseil qui suit cet indice depuis 2008. Mieux, cette augmentation est plus importante que l’inflation subie par les autres produits de la restauration qui, sur la même période, « n’ont augmenté » que de 6,3 % en moyenne.

Toujours selon cette étude, le jambon beurre profite d’un marché français du sandwich en constante progression en valeur et en volume – respectivement une hausse de 1,85 % et 3,41 % - pour s’imposer comme « LE » sandwich préféré des français. En effet, quelque 1,2 milliards « jambon beurre » sont consommés chaque année, ce qui représente presque 60 % de l’ensemble des sandwichs vendus sur le marché.

D’un point de vue géographique et sans grande surprise, les baguettes « jambon beurre » les plus onéreuses se retrouvent dans les grandes villes comme Paris, avec un prix moyen de 3,29 euros, ou Marseille (3,17 euros en moyenne). Si vous voulez trouver au contraire un jambon beurre bon marché, allez à Douai, à Bourg-en-Bresse ou encore à Saint-Brieuc où les prix moyens sont respectivement de 2,22 euros, 2, 35 euros et 2,43 euros.

Cependant et malgré une côte de popularité à faire pâlir la rosette lyonnaise, le jambon beurre doit faire face à deux difficultés. Elles sont d’ordre économique et structurel.

D’un point de vue économique, les Français sont beaucoup plus attentifs aux dépenses liés à la consommation, donc plus regardants sur les prix affichés par les sandwicheries. Résultat, les consommateurs dépensent en moyenne 6,34 euros en moyenne par repas contre 6,39 euros l’année dernière, soit une baisse de 0,75 %. Cette analyse corrobore le sondage annuel réalisé par Ipsos-Steria auprès des ménages français où 29 % des personnes interrogées déclarent faire leurs courses à l’euro près.

D’un point de vue structurel, les produits vendus par la restauration rapide se sont multipliés depuis quelques années. Fini le temps où le sandwich était le maitre du jeu, ne laissant que quelques miettes à ses concurrents. Aujourd’hui, un vent de fraicheur et d’exotisme souffle sur ce marché où les salades en tout genre en profitent pour se faire la part belle.

Conséquence visible dans les chiffres : les ventes de sandwich « jambon beurre » ont baissé de façon significative d’une année sur l’autre, avec une baisse des ventes de plus de -5 % depuis 2012.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Aucun commentaire à «Le « jambon-beurre », un chouilla plus cher en 2013»

Laisser un commentaire

* Champs requis