Le pseudo virage social-libéral de François Hollande

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 8 janvier 2014 à 14h32

Et voici le virage tant attendu. Non pas celui de la courbe du chômage, qui n’en finit pas de se refuser à l’inversion malgré tous les outrages subis, à commencer par la disparition magique de 50 000 chômeurs en août… réapparus le mois d’après.

Non, le virage dont tout le monde parle depuis le début de l’année, c’est celui de François Hollande, président socialiste, qui, d’un brusque coup de volant, passerait dans le camp social-démocrate, voire, abomination pour Robespierre-Mélenchon, social-libéral.

On adorerait que cela soit vrai. Lire dans Le Figaro (6 janvier) un éditorial quasi laudatif sur le président de la République laisse dubitatif, pantois, songeur et rêveur.

I have a dream, oui, que François Hollande –souffrant de l’ignorance du monde réel de l’entreprise et de l’économie compétitive dans laquelle il n’a jamais posé qu’un pied entouré de gardes du corps et de conseillers en communication- comprenne enfin cette équation simple : Croissance = emplois, étant entendu que dans l’ensemble « Croissance » se trouvent les éléments « Entreprises », « Entrepreneurs », « Liberté d’entreprendre », « Soutien ». Si besoin, on peut lui faire un dessin.

Sans entreprises et sans entrepreneurs pour les créer, les piloter, les reprendre, nous basculerons définitivement dans une économie d’Etat de type soviétique.

Lire la suite chez notre partenaire Yahoo! France

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Le pseudo virage social-libéral de François Hollande»

Laisser un commentaire

* Champs requis