L’économie de partage plébiscitée par les Français

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Lea Pfeiffer Publié le 13 juillet 2015 à 15h00
Economie Partage France
30 %Le sondage rapporte que 30% des Français pense à utiliser un service de l'économie de partage dans les prochains mois.

Selon le baromètre EcoScope, un quart des français auraient déjà craqué pour l'économie de partage. Uber, BlablaCar ou encore Airbnb ont un bel avenir devant eux.

L'économie du partage est plébiscitée par les Français

Selon l'EcoScope, le baromètre mensuel réalisé par OpinionWay pour Axys Consultants, Le Figaro et BFM Business, 22 % des Français interrogés utilisent déjà un service issu de l'économie de partage. Un résultat d'autant plus remarquable que toutes ces entreprises n'ont que quelques années d'existence au compteur.

«Ce chiffre de 22 % est très bon, il montre que l'économie du partage est en phase de développement. Mieux, près de 30 % des Français sondés comptent y recourir au cours des douze prochains mois. Le potentiel d'utilisateurs est donc très important», souligne Frédéric Micheau Directeur des études d'opinion chez OpinionWay.

L'essayer, c'est l'adopter

Aujourd'hui, les premiers utilisateurs de ces services de covoiturage, de colocation ou de VTC sont jeunes. Le sondage dénombre 36 % de 18-24 ans. Pour la plupart, le constat est le même : dès qu'ils ont essayé une fois, ils adoptent cette nouvelle forme de consommation.

Une écrasante majorité des Français, même ceux qui n'ont pas encore recours à cette nouvelle économie, en a une vision plutôt favorable. Ils sont 82 % à estimer «qu'elle révolutionne la manière de consommer des biens et des services» et 80 % à penser que «ces nouveaux services vont faciliter leur vie». Pour eux, ils sont plus efficaces et surtout moins chers.

Dans l'attente de plus d'encadrement

Les Français sont aussi 82 % à clamer «qu'il vaut mieux accompagner le développement de cette économie que d'essayer de la bloquer». Les personnes interrogées espèrent à 53 %, que l'économie du partage va permettre de créer des emplois en France.

Néanmoins, les sondés attendent des pouvoirs publics et du gouvernement qu'ils encadrent le déploiement de l'économie du partage. Pragmatiques, les personnes sondées disent comprendre le mouvement des taxis contre la légalisation d'UberPop, sans pourtant autant le soutenir.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Née en 1994, Léa Pfeiffer débute des études en journalisme audiovisuel à l'ISCPA de Paris une fois sortie bachelière de l'Ecole Boulle. Elle écrit occasionnellement des articles pour Economie Matin et le Journal de l'Economie. En parallèle, Léa Pfeiffer a déjà réalisé deux documentaires : "Aveugles 2.0", et "Capitale Zéro Déchêts". @aloonontheweb

Laisser un commentaire

* Champs requis