Rentrée 2020 : les enseignants sont dans le flou

Par Ludivine Canard Modifié le 19 août 2020 à 15h29
Masque%20enfant%20virus
2.338 contaminationsEn 24 heures, 2.238 nouvelles contaminations ont été recensées mardi 18 août 2020 en France.

La rentrée scolaire est dans moins de deux semaines et cela ne rassure pas le syndicat SNUipp-FSU qui face à la reprise de l'épidémie de coronavirus, demande le report de la rentrée.

Coronavirus : un syndicat propose le report de la rentrée scolaire

Décaler la rentrée scolaire d’une semaine à cause du coronavirus, c’est ce que propose le syndicat enseignant SNUipp-FSU au vu de la situation sanitaire actuelle. Invité sur Europe 1 le mardi 18 août 2020, la Secrétaire générale du syndicat, Guislaine David, detaille le motif de cette réclamation. « On demande de décaler la rentrée des élèves, pour que les enseignants puissent avoir plusieurs jours de pré-rentrée dans la semaine du 31 août, pour pouvoir préparer cette rentrée qui n'est pas normale, mais sous Covid. Dans l'idéal, il nous faudrait la semaine du 31 pour pouvoir préparer un retour serein la semaine suivante » précise-t-elle. La porte-parole du syndicat réclame également un nouvel avis du Conseil scientifique.

Coronavirus : une rentrée scolaire masquée

Le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, n’a pas annoncé de report de la rentrée scolaire, ni de protocole spécifique pour l’occasion, mais le ministère a publié une circulaire au début du mois de juillet détaillant les modalités pratiques pour cette rentrée sous Covid-19. Les règles sanitaires mises en place lors de la réouverture des écoles continueront d'être appliquées : gestes barrière, hygiène des mains… Le port du masque sera obligatoire pour « les adultes et les élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires » , précise le ministère de l’Éducation. Dans la mesure du possible, les déplacements des professeurs sont à privilégier par rapport aux déplacement des élèves.

Pour Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du SNES-FSU (le Syndicat national des enseignements de second degré), ces consignes ne sont plus du tout adaptées à la situation actuelle. « Il y a une inquiétude, c’est une évidence, en raison de ce décalage entre les recommandations du protocole sanitaire et la réalité », explique-t-elle au micro d'Europe 1 mardi 18 août 2020.

Le ministère avait précisé que ces mesures étaient susceptibles d’être complétées ou ajustées en fonction de l’évolution de la circulation du virus. Un protocole « renforcé » avec une possibilité d’un « enseignement hybride, à mi-temps en présentiel et à mi-temps à distance » a même été prévu.

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr.  Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine  

Aucun commentaire à «Rentrée 2020 : les enseignants sont dans le flou»

Laisser un commentaire

* Champs requis