Les renouvelables gagnent du terrain mais ne sont pas près d’évincer le charbon

Par Anton Kunin Modifié le 31 mars 2022 à 16h06
Energie Renouvelable Emploi Argent Travail Croissance Monde
10,3%L'éolien et le solaire assurait en 2021 10,3% des besoins mondiaux en électricité, contre 4,6% en 2015.

La part de l’éolien et du solaire dans le mix énergétique continue de croître en moyenne dans le monde. Si une poignée de pays ont accompli des progrès spectaculaires en la matière, d’autres possèdent à peine ces technologies et continuent de tout miser sur le charbon, voire accroissent la part de ce dernier.

Les Pays-Bas, l’Australie et le Vietnam, les (très) récents champions de l’éolien et du solaire

Les énergies fossiles restent la source dominante d’électricité à travers le monde. En 2021, elles ont généré 62% de l’ensemble de l’électricité dans le monde : le charbon en a généré 36%, et le gaz 22%. Toujours est-il que les énergies renouvelables connaissent une progression. En 2021, pour la première fois, l’éolien et le solaire ont assuré plus de 10% de la demande mondiale d’électricité (10,3% précisément). En 2021, ces deux énergies renouvelables ont assuré au moins 10% des besoins en électricité de 50 pays (contre 43 pays en 2020 et 36 pays en 2019), et 3 pays en ont tiré au moins 40% de leurs besoins en électricité, révèle le groupe de réflexion Ember dans sa troisième étude annuelle « Global Electricity Review ».

Les pays qui ont opéré le revirement le plus impressionnant depuis début 2020 ont été les Pays-Bas, l’Australie et le Vietnam. En deux ans, aux Pays-Bas, la part de ces deux énergies renouvelables est passé de 14% à 25%, tandis que la part des énergies fossiles s’est contractée de 78% à 63%. En Australie, la part de l’éolien et du solaire est passé de 13% à 22%, tandis que la part des énergies fossiles a diminué de 79% à 70%. Au Vietnam, la part de ces deux énergies a fait un bond impressionnant de 3% à 11%, tandis que la part des énergies fossiles a diminué de 73% à 63%.

Le volume d’énergie de source solaire a crû de 23% en 2021

Le type d'énergie qui connaît la croissance la plus rapide est le solaire. Et ce, pour la 17e année consécutive, a calculé Ember. Les volumes générés ont crû de 23% en 2021. Une capacité équivalente à 188 TWh a été ajoutée à travers le monde, faisant passer la totalité de la capacité installée à 1 023 TWh. En tout, le solaire a assuré 3,7% de la demande mondiale d’électricité en 2021, contre 1,1% en 2015, année de signature de l’Accord de Paris.

L’éolien a connu une croissance moins rapide en 2021 (+14%). Toujours est-il que, jamais en quatre ans l’éolien n’a présenté un tel rythme de croissance. 227 TWh ont été ajoutés, portant le total des capacités installées à 1 814 TWh. En 2021, l’éolien a généré 6,6% de la demande mondiale d’électricité, contre 3,5% en 2015.

Aucun commentaire à «Les renouvelables gagnent du terrain mais ne sont pas près d’évincer le charbon»

Laisser un commentaire

* Champs requis