Les antennes-relais Huawei seront progressivement enlevées en France

Par Anton Kunin Modifié le 28 août 2020 à 9h52
4g Deploiment Antenne Free Operateur France
3.000Bouygues Telecom enlèvera 3.000 antennes-relais Huawei d'ici à 2028.

La France souhaite éliminer progressivement les antennes-relais fabriquées par Huawei. Malgré tous les efforts des autorités de rester discrètes sur le sujet, l’information a fini par se savoir grâce aux révélations faites par Olivier Roussat, le président de Bouygues Telecom, devant les actionnaires.

Les antennes-relais Huawei disparaîtront d’abord dans les villes stratégiques pour la défense nationale

Jusqu’ici, le « club » des pays bien décidés à boycotter les équipements Huawei ne comptait que les États-Unis et le Royaume-Uni. On sait maintenant que la France va bientôt les rejoindre. Même si le gouvernement et l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) gardent le silence sur ce sujet, leurs ambitions en la matière ont fini par être dévoilées. C’est Olivier Roussat, le président de Bouygues Telecom, qui a fait cette révélation lors de la présentation des derniers résultats financiers du Groupe Bouygues, le 27 août 2020.

Conformément aux injonctions de l’ANSSI, les villes stratégiques pour la défense nationale seront les premières où ces enlèvements seront réalisés. Il s’agit de Brest, où est situé un port militaire abritant une base de sous-marins nucléaires, Rennes, où sont situées des infrastructures spécialisées en cybersécurité et Toulouse, qui abrite le siège d’Airbus. Paris ne sera pas concernée par cette injonction car Bouygues Telecom n’y dispose d’aucune antenne-relais Huawei.

Interdiction prochaine des équipements Huawei en France : Bouygues Telecom anticipe le coup

En tout, l’enlèvement des antennes-relais Huawei s’étalera sur huit ans. C’est en effet pour une durée de huit ans que l’ANSSI accordera aux opérateurs télécoms des autorisations pour utiliser des équipements 5G fabriqués par Huawei. Voyant que la fin des équipements Huawei en France est inéluctable, Bouygues Telecom a donc décidé d’anticiper en calant son calendrier sur celui de l’ANSSI.

Mais l’enlèvement par Bouygues Telecom de ses antennes-relais Huawei ne devrait pas être général. Selon Olivier Roussat, l’État insiste sur l’enlèvement des antennes-relais Huawei uniquement dans les zones densement peuplées. L’opérateur entend donc continuer à en exploiter dans les zones faiblement peuplées au-delà de 2028.

Aucun commentaire à «Les antennes-relais Huawei seront progressivement enlevées en France»

Laisser un commentaire

* Champs requis