Optimisation fiscale : Apple s’attend à payer… 0 euro

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 28 janvier 2016 à 13h33
Optimisation Fiscale Apple Enquete Commission Europeenne Amende
205 MILLIARDS $Apple aurait une réserve de cash estimée à 205 milliards de dollars.

Les enquêtes pour optimisation fiscale qui ont été lancées par la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, continuent. Alors qu'elle a déjà épinglé plusieurs multinationales, elle a encore dans son collimateur le groupe Apple dont le siège social est en Irlande et qui est accusée d'utiliser le montage dit du "double irlandais" pour payer moins d'impôts. Mais l'enquête ne fait pas du tout peur à Luca Maestri, directeur financier de la firme de Cupertino.

Maestri vs Vestager : le choc des titans ?

La dame de fer de l'Europe, Magrethe Vestager, a entamé une lutte sans merci contre l'optimisation fiscale des entreprises. Elle a déjà épinglé des pays pour leurs accords et des entreprises pour leurs montages. L'enquête contre le géant de Cupertino continue donc et pourrait bien se terminer dès ce mois de février 2016. La décision sera suivie de très près.

Luca Maestri, directeur financier (CFO) d'Apple, ne semble pas inquiet du tout. Dans un entretien au Financial Times il a déclaré que "c'est une affaire entre la Commission Européenne et l'Irlande et, franchement, il n'y a aucun moyen d'estimer son impact aujourd'hui, nous avons besoin d'attendre de voir quelle sera la décision finale".

Une décision qui devrait voir Apple totalement blanchi. C'est en tout cas le pronostic de Maestri : "Mon estimation est de zéro. Je veux dire, s'il y a une décision juste concernant l'enquête, ce devrait être zéro".

19 milliards d'amende pour Apple ?

La confiance de Luca Maestri tranche avec les estimations des analystes qui s'attendent à voir Apple être condamnée à rembourser des milliards de dollars d'impôts arriérés.

Les analystes de Bloomberg tablent sur quelques 8 milliards de dollars tandis que ceux de JPMorgan, plus pessimistes, estiment à 19 milliards de dollars ce qu'Apple devrait rendre aux pays européens en taxes impayées.

Pas de quoi faire peur au groupe et son cash estimé à 205 milliards de dollars, mais une décision qui pourrait faire trembler plus d'un grand groupe.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis