Eoliennes off-shore : 16 acteurs économiques de Vendée interpellent le Président Macron

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Louis Marin Publié le 23 avril 2018 à 8h18
Nuisances Eoliennes France Nombre

Dans une lettre ouverte au Président de la République, au Premier Ministre et au Ministre de l’Ecologie, 16 personnalités socio-économiques du monde de la pêche, de la gastronomie, du tourisme et du commerce alertent sur les dangers du projet d’implantation de 62 éoliennes entre Yeu et Noirmoutier.

Ce texte devait initialement être dévoilé dans le quotidien Ouest-France dans le cadre d’un encart publicitaire. Le quotidien de la presse régional habitué à diffuser des publicités des promoteurs éoliens et en particulier du promoteur chargé du projet entre Yeu et Noirmoutier a refusé à la dernière minute de diffuser ce texte le jugeant « polémique ».

Nous le produisons in extenso ainsi que les signataires.

Noirmoutier, le 21 avril 2018

NON AUX EOLIENNES ENTRE YEU ET NOIRMOUTIER !

LETTRE OUVERTE À…

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre de la Transition écologique et solidaire,

Les précédents gouvernements ont envisagé la construction d’une centrale de 62 éoliennes de plus de 200 mètres de haut, sur une superficie de 89 km2 à proximité des îles d’Yeu et Noirmoutier, îles classées Natura 2000.

Ce projet, porté par un consortium Chinois et Européen, suscite une très vive inquiétude des acteurs économiques du littoral, professionnels de la mer et du tourisme, ainsi que des populations locales. Et ce, d’autant plus que les études d’impact sur l’environnement et l’économie locale ont été financées par le consortium lui-même.

C’est pourquoi les habitants des îles et du littoral vous demandent d’annuler ce projet qui constitue un scandale écologique et financier incontestable.

Scandale Ecologique et menace sur la filière pêche

En effet, la vie des îles de Noirmoutier et d’Yeu s’inscrit dans un équilibre entre la préservation de la nature, de la biodiversité, et des activités traditionnelles qui en découlent. Ainsi la beauté du site exceptionnellement préservé sert le tourisme, le commerce, l’artisanat, la production du terroir. Le respect des fonds marins et de la réserve halieutique permet à la pêche côtière durable et aux métiers de la mer de prospérer. Aujourd’hui près d’un millier d’emplois en dépendent.

Dans ce système où Économie et Écologie se complètent et se renforcent, la réputation des îles et du littoral comme destination touristique de rêve et comme label de qualité pour ses produits locaux, dépasse les frontières.

Aussi ce projet industriel d’implantation de 62 machines de cette ampleur, à cet endroit, menace gravement les forces économiques et l’identité du littoral.

En effet, les travaux de forage et de bétonnage des pieux des éoliennes, prévus pour durer un minimum de 2 ans, détruiront, de façon irréversible des fonds marins essentiels à l’entretien et au renouvellement de la biomasse dans la région. Les poissons de roche et pélagiques fuiront cette zone devenue industrielle. La pêche côtière, à moins de vingt miles des côtes, pratiquée par les pêcheurs artisanaux de Noirmoutier et de Saint-Gilles-Croix-de-Vie depuis des siècles, s’en trouvera gravement impactée et risque de disparaitre ainsi que le millier d’emplois qu’elle génère, en mer comme à terre.

De plus, le raccordement de la centrale en mer, jusqu’à celle, à terre, de Soullans via des kilomètres de câbles, va défigurer le marais et perturber la faune et la flore.

Au nom d’un « écolo business » dont les dérives ont été récemment dénoncées par la cour des comptes, on nous demande de sacrifier le fragile équilibre écologique de notre littoral et de risquer de faire mourir des activités traditionnelles et séculaires. Pouvons-nous l’accepter ?

Scandale Financier

Ce projet est d’autant plus contestable que le prix de rachat de l’électricité envisagé de 200 € du MWh est quatre fois supérieur au prix de marché de l’éolien marin en Europe (50 € du MWh) ce qui aboutirait à une explosion de la facture électrique des Vendéens et des Français et à une subvention de 6,5 milliards d’euros au consortium sur les 20 ans de concession payée par les consommateurs.

Ce projet sert-il les intérêts de la transition énergétique ou plutôt celui d’un consortium industriel et financier ? Devons nous l’accepter ?

Aussi, plutôt que d’engager la France dans la construction d’une centrale éolienne déjà obsolète, à faible compétitivité, « mal zonée » comme l’a précisé Nicolas Hulot dans Le Figaro, et à l’impact écologique désastreux, nous vous engageons à profiter de la remise à plat de ce projet éolien afin d’envisager des solutions modernes et innovantes pour la transition énergétique, économiquement viables et suscitant le soutien de la population par une réelle concertation.

En souhaitant vivement que vous accédiez à notre requête, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre de la Transition écologique et solidaire, l’expression de notre haute considération.

Afin de vous interpeller, tous les citoyens amoureux des îles et du littoral vendéen sont invités à se retrouver pour une manifestation le 27 avril à 14h30 à Noirmoutier en l’île devant la communauté de commune rue de la Prée au duc.

Signatures :

Céline et Alexandre Couillon
Chef étoilé du Restaurant « la Marine » à Noirmoutier

Philippe Gendreau
Directeur de la conserverie Gendreau

Alain Dominique Perrin
SAS Les Moulins

Sylvain Gallais
Porte-parole des Marins Pêcheurs

Jean-Marie Héllio
Président de l’Association des Commerçants de Noirmoutier

Nicolas Rivallin
Les marins pêcheurs de Saint Gilles Croix de Vie

Christian Pouclet
Président de l’association de la Confrérie de la Sardine

Louis Guédon
Ancien député de Vendée
Ancien Président des Affaires pêche à l’Assemblée Nationale

Michel Fillon
Président de la station SNSM de Saint Gilles Croix de Vie

Louis Dunoyer
Directeur de la Conserverie La perle des Dieux

Claire Bordron
Directrice du Domaine le Midi

Valentin Pajot Valentin
Directeur du Camping de la Bosse

Jean Charles Martineau
Dirigeant de la société Charles Marine

Jean Pierre Pouvreau
Président de l’association Site remarquable du goût

Jacques Oudin
Ancien Sénateur de Vendée

Cécile Chevalier-Fouasson
Porte-parole du Collectif Touche pas à nos îles !

Jean-Pierre Huguet
Président de l’Association NENY

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Louis Marin est sur le site Economiematin le pseudonyme de Fabien Bouglé lanceur d’alerte écologiste français et auteur du livre Éoliennes : la Face noire de la transition écologiques, publié en 2019 aux éditions du Rocher.  Depuis 10 ans, il dénonce le désastre écologique et financier des éoliennes. Entre 2011 et 2016, il est en lien avec le SCPC (service central de prévention de la corruption) du ministère de la Justice français qui dévoile le scandale de la corruption dans l’industrie éolienne. Il contribue à rendre public en 2018, le prix exorbitant de rachat de l'électricité des éoliennes en mer. A la suite de ces révélations, ce tarif a été renégocié à la baisse par le gouvernement français. Il a été auditionné en juillet 2019 à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête parlementaire sur les énergies renouvelables.