Femmes entrepreneures : l’ambition et le talent réunis

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Martine Van Went et Sandy Beky Publié le 6 mars 2015 à 12h32
Inegalite Salaire Homme Femme
30 %30 % des créations d'entreprises sont dues aux femmes.

À ce jour, 30% des créateurs d’entreprise sont des femmes. Phénomène encourageant, cette statistique a doublé sur les quinze dernières années, c’est pourquoi il est important de valoriser et mettre en avant celles qui y parviennent.

C’est notamment le cas du Prix Entrepreneure Responsable, concours unique en France, qui vise à récompenser une femme ayant créé une entreprise sociale, sociétale et environnementale.

Les femmes sont capables de monter une entreprise

Plus généralement, ces femmes qui créent leurs propres entreprises le font souvent pour vivre une passion et prouver qu’elles en sont capables. La tendance montre qu’elles ont d’ailleurs une meilleure prise en compte des enjeux sociaux, sociétaux, économiques et écologiques du marché actuel et privilégient des entreprises aux thématiques RSE. Elles s’appuient sur la solidarité et les échanges, créent de nouveaux emplois et offrent leur chance à des personnes dans le besoin.

Les exemples qui illustrent cette idée ne manquent pas : sortir de la précarité, contribuer à promouvoir le recyclage et le commerce équitable ou local, moderniser l’approche des technologies responsables, lutter contre les difficultés d’intégration ou, enfin, assurer des services d’aide à la personne.

67 % de femmes ont fêté le troisièmme anniversaire de leur entreprise

Malgré leur volonté et des projets porteurs, 56% d’entre elles pensent qu’elles manquent de crédibilité dans les milieux professionnels pour créer une entreprise, et 42% évoquent les difficultés pour convaincre banquiers et investisseurs. Certaines citent par exemple la nécessité que leur mari se porte caution pour elles. Face à ces stéréotypes machistes, elles choisissent de créer des entreprises de petites tailles dans des domaines spécifiques comme le secteur des services, de la santé, de l’action sociale ou de l’immobilier.

Ce n’est pourtant pas l’envie qui manque à toutes ses femmes, car plus de deux professionnelles sur trois considèrent la création d’entreprise plus épanouissante que le salariat. Résultat, elles sont 67% de femmes, contre 70% d’hommes, à voir leur entreprise fêter leur troisième anniversaire. Ce si faible écart et l’évolution récente des mentalités au sujet des femmes dans le monde de l’entreprise sont plus qu’encourageants. Souhaitons donc un avenir radieux et une longue vie à toutes les entreprises créées par des femmes jusqu’ici et beaucoup de courage à celles qui envisagent un tel changement dans leur carrière et dans leur vie !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Martine Van Went est membre du réseau EPWN depuis 2006. Dès son entrée dans le réseau, elle devient mentor, puis membre actif du groupe de mentoring pour en être le co-leader de début 2008 à fin 2012. Elle devient en septembre 2012, VP Women On Board dans le réseau EPWN qui vise à préparer les femmes à intégrer les conseils d’administration des entreprises, et a lancé l’opération de sélection des femmes "Board ready" avec son équipe de bénévole pour les aider à trouver leur premier mandat. Elle est certifiée ESSEC dans le programme Women Be European Board Ready et fait partie de la base de données de Viviane Redding, Global Board Ready Women. Il y a 25 ans, Martine a créé son cabinet de formation et coaching (amv-talents). Auparavant, elle a été membre du comité de direction à la Caisse d’Epargne de Versailles en tant que Directeur du Développement et du Marketing, après avoir travaillé pendant 10 ans dans différents groupes bancaires. Elle accompagne des cadres de direction, des équipes de direction, forme des managers au management et à la communication interpersonnelle en situation professionnelle.   Sandy Beky est membre du réseau EuropeanPWN depuis 2005. Son implication et ses divers engagements au sein du réseau l’ont amené à être l’un des membres fondateurs du programme de mentoring de Paris en 2005, programme qu’elle a ensuite codirigé de 2006 à 2009. Parallèlement en tant que VP Corporate Partners et membre du board, Sandy a eu la responsabilité des partenariats avec les entreprises. Elle a également collaboré à la rédaction de deux ouvrages de la série Women@Work (« Mentoring : A Professional Tool for Women » et « Networking : The New Ariadne’s Thread »).Après une carrière au sein de grands groupes internationaux de l’informatique (Cisco), de l’industrie pharmaceutique (Bristol Myers Squibb) et du merchandising (Disney Consumer Products) à des postes de direction de programmes dans la formation, les services, la diversité et le développement durable, Sandy a fondé KyoSei Leadership® un cabinet de conseil en pratiques managériales responsables et durables. Sandy est diplômée de HEC (Executive MBA), certifiée en gestion de projets et conduite du changement, ainsi qu’en programmation neuro linguistique.   A propos de PWN Global : Fondé en France, Professional Women's Network (EPWN) estune fédération de 24 réseaux de femmes, basés dans 15 pays européens, rassemblant 3000 membres dont plus de 1000 femmes dans la branche parisienne. Sa mission est de promouvoir le développement professionnel des femmes cadres et entrepreneures, au travers de programmes de formation et développement, mentorat, échange d’expériences, conférences et débats avec des dirigeantes du monde des affaires, de la recherche, et des medias. http://www.europeanpwn.net/paris  

Laisser un commentaire

* Champs requis