Les entreprises étrangères n’investissent plus dans leurs filiales en France

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Journal de l'Economie Publié le 20 décembre 2013 à 13h16

Suite aux Etats de la France qui se sont tenus mercredi 18 décembre 2013, 50 dirigeants de filiales françaises de multinationales ont décidé de lancer un appel à l’Etat français pour lui faire part du danger que représente leur impossibilité de convaincre les investisseurs.

La France « sous observation »

Dans leur appel, Alain Dehaze (Adecco groupe France), Gérald Karsenti (HP France), Christophe de Maistre (Siemens France), Christian Nibourel (Accenture) et les patrons signataires de 46 autres filiales rappellent à l’Etat française l’importance des sociétés étrangères dans son économie. Au total ce sont 50 présidents qui emploient 150 000 salariés et génèrent environ 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel sur le territoire français qui demandent aux pouvoirs publics de prendre leur responsabilité pour que la France redevienne compétitive. Ces présidents, qui se présentent comme les ambassadeurs auprès de leurs maisons mères, témoignent de leurs difficultés à les convaincre d’investir en France. Plus encore, ils relatent un phénomène de mise « sous observation » et de défiance.

Lire la suite sur le Journal de l'Economie

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

  Le Journal de l'Economie est un quotidien d'information économique en ligne, fondé en 2013 par VA Press.  VA Press est le premier éditeur d’information francophone entièrement dédié à l'univers corporate proposant un positionnement éditorial hybride entre l'information et la réflexion.  

Laisser un commentaire

* Champs requis