Fort rebond de la croissance en zone euro au troisième trimestre, avant plongeon

Par Olivier Sancerre Modifié le 2 novembre 2020 à 11h56
Croissance Zone Euro Rebond 2
18,2%La France a enregistré une croissance de 18,2% au deuxième trimestre 2020.

Les économies de la zone euro ont enregistré une hausse massive de leur PIB au troisième trimestre, suite à la réouverture des activités après le confinement du printemps. Mais la situation va s'assombrir de nouveau en fin d'année.

Carton plein pour le produit intérieur brut de la zone euro au troisième trimestre. Entre juillet et fin septembre, la croissance moyenne observée par Eurostat s'établit à 12,7%. Un effet de rattrapage bienvenu après la chute brutale enregistrée au deuxième trimestre (-11,8%), mais cela ne signifie pas que l'activité ait retrouvé son niveau d'avant la crise sanitaire : sur la période, le différentiel est de 4,3% entre 2019 et 2020. Et cette différence ne sera pas rattrapée au quatrième trimestre, puisque de nouvelles mesures de confinement ont été annoncées en France bien sûr, mais aussi en Allemagne, en Espagne et en Italie, à des degrés divers. Dans l'Hexagone, la contraction du PIB en 2020 devrait finalement s'établir à -11%, soit un point de plus par rapport aux précédentes prévisions.

La France en tête

En Allemagne, où l'économie a moins souffert des conséquences de l'épidémie, le PIB devrait finalement se contracter de 5,5%, mieux que les 5,8% précédemment estimés. Le retour à la normale risque d'ailleurs de prendre plus longtemps que prévu : outre Rhin, on estime désormais que les pertes d'activité ne seront récupérées qu'en 2022 au plus tard, alors que ce rattrapage aurait dû avoir lieu mi-2021. Il faudra attendre 2023 en Espagne, où l'économie est en partie dépendante du tourisme.

Plongeon programmé pour la fin de l'année

Au troisième trimestre, c'est la France qui a signé la plus forte croissance avec un rebond spectaculaire de 18,2%. L'Espagne suit avec +16,7%, puis l'Espagne (+16,1%). Ce sont aussi les trois pays ayant subi les plus lourdes récessions durant le deuxième trimestre, et là aussi où les restrictions ont été les plus importantes. La croissance allemande a été de 8,2% au printemps, un chiffre moins important qui témoigne toutefois de la résilience de l'économie du pays pendant cette période : l'économie a plongé moins profondément au deuxième trimestre.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Fort rebond de la croissance en zone euro au troisième trimestre, avant plongeon»

Laisser un commentaire

* Champs requis