Frais Bancaires : la Banque de France épingle deux mauvais élèves

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 17 juillet 2020 à 16h24
Frais Bancaires Banque France Epingle Deux Mauvais Eleves
16%La facture bancaire des clients précaires a baissé de 16% entre 2018 et 2019.

Depuis la mise en place du plafonnement des frais bancaires par les institutions, ces derniers ont globalement baissé. Cependant, la Banque de France a épinglé dans son rapport deux mauvais élèves : le Crédit du Nord et BNP Paribas Réunion.

Deux cancres dans les rangs

Dans un rapport publié mercredi 15 juillet 2020, par l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB) de la Banque de France, le Crédit du Nord et BNP Paribas Réunion sont pointés du doigt. Depuis l’engagement du secteur bancaire de réduire les frais bancaires des clients en situation financière précaire ou fragile, ces derniers on diminué mais certains établissements comme les filiales de la Société Général Crédit du Nord et de BNP Paribas, BNP Paribas Réunion ne l’ont pas correctement appliqué.

L’institution met en avant que ces deux établissements ont « des dispositifs encore en décalage par rapport aux engagements pris » par l'ensemble du secteur bancaire, ce qui inclut leurs maisons mères. Le rapport pointe du doigt des « erreurs de tarifications », des « insuffisances » dans le plafonnement des frais bancaires mais aussi un manque de précision quant à l’identification des clients en situation financière précaire.

En bonne voie

Cependant, les deux mauvais élèves ont pris l’engagement de remédier à ce retard. Le rapport précise : « Ces deux établissements ont toutefois engagé certains plans de remédiation incluant, lorsque cela est nécessaire, un remboursement des frais perçus de manière non justifiée ». BNP Paribas Réunion mise en cause dans cette affaire a tenu à ajouter : « nous avons mis en place un dispositif de détection et d'accompagnement des clients fragiles financièrement dépassant le strict cadre de la réglementation ».

Le Crédit du Nord et BNP Paribas Réunion, ne sont qu’une minorité, en effet, le rapport de l’OIB montre que les banques sont en bonne voie et ont réellement fait baisser les frais bancaires annuels de leurs clients fragiles. Ainsi la facture a baissé de 16% en moyenne entre 2018 et 2019, passant de 304 à 255 euros.

Laisser un commentaire

* Champs requis