France : plus de 400.000 cas pour le premier allègement des restrictions

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 2 février 2022 à 8h56
Covid 19 Test Grandes Surfaces 1
97,4%97,4% des contaminations en France sont liées au variant Omicron.

Plusieurs pays européens ont commencé à lever les restrictions sanitaires qui pèsent sur leurs populations… et la France suit le mouvement. Le gouvernement a donné deux dates visant à mettre fin aux mesures sanitaires majeures du quotidien : le 2 et le 16 février 2022. En attendant, le nombre de cas de Covid-19 continue d’être de plusieurs centaines de milliers par jour.

Mercredi 2 février 2022 : port du masque et jauges n’existent plus

La première étape, dans le calendrier de la levée des restrictions sanitaires en France, tombe mercredi 2 février 2022 : trois mesures sont totalement abandonnées sur le territoire. La première sera sans doute la plus visible : c’est la fin du port du masque obligatoire en extérieur (mais il reste obligatoire en intérieur).

Le secteur de la culture, de son côté, va pouvoir de nouveau faire « salle pleine », si le public est assis : les jauges pour les lieux recevant du public assis sont également levées. Enfin, troisième mesure, le télétravail n’est plus obligatoire, mais reste malgré tout fortement recommandé.

Le Pass vaccinal reste en vigueur

Si le gouvernement peut se permettre de prendre ces décisions, c’est à la suite de l’entrée en vigueur du Pass vaccinal… ce qui signifie que les restrictions ne sont levées que pour les personnes vaccinées. Les non-vaccinés, de leur côté, continuent d’être interdits de nombreuses activités, comme les restaurants, les cinémas… Le vaccin protégeant des formes graves et réduisant un peu la transmission du virus, et particulièrement de son variant Omicron, c’est un pari que fait le gouvernement : que la pandémie ne reprennent pas de plus belle.

Un pari en deux étapes : le 16 février 2022, d’autres restrictions, comme l’interdiction de boire debout dans les bars mais, surtout, la fermeture administrative des discothèques et l’interdiction des concerts debout, seront également levées en France. Ce sera le retour de la vie nocturne en France.

400.000 cas en 24 heures, et la menace du sous-variant Omicron

Néanmoins, la pandémie de Covid-19 est loin d’être terminée dans l’Hexagone : Santé publique France, le 1er février 2022, a enregistré 416.896 nouveaux cas de Covid-19 sur le territoire, et un taux d’incidence de 3.488. De quoi faire atteindre, la première semaine de février 2022, la barre des 20 millions de cas de Covid-19 en France depuis le début de la pandémie.

Et une nouvelle menace plane sur l’Europe : le sous-variant Omicron appelé BA.2. Selon l’OMS, il serait présent dans 57 pays dans le monde, et inquiète les spécialistes. Il serait 1,5 fois plus contagieux que le variant Omicron, déjà plus contagieux que Delta, mais ne serait pas plus dangereux que l’original. Il aurait toutefois une certaine capacité à résister aux protections immunitaires, selon les premiers éléments à son sujet, donc à la version du vaccin actuellement distribuée.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «France : plus de 400.000 cas pour le premier allègement des restrictions»

Laisser un commentaire

* Champs requis