Free devient le numéro 2 français de l’Internet fixe à la barbe de SFR

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 31 août 2016 à 9h42
Operateur France Classement Free Orange Sfr
6,3%Le chiffre d'affaires de Free est en hausse de 6,3 % au premier semestre 2016 par rapport à 2015.

La publication des résultats de Free pour le premier semestre 2016 risquent de faire du bruit et surtout de faire râler Numericable-SFR. Entre l'hémorragie d'abonnés chez le câblo-opérateur de la holding luxembourgeoise Altice et l'augmentation des abonnés de l'opérateur d'Iliad, la carte des opérateurs a changé. Si Orange reste numéro 1 dans le fixe, l'opérateur Low-Cost devient numéro 2.

Quelques dizaines de milliers d'abonnés de plus qui font la différence

Il y a fort à parier que la deuxième place d'opérateur Internet fixe de France va régulièrement changer de main si SFR réussit son pari d'inverser la tendance qui voit ses abonnés quitter le groupe. Mais en attendant, Numericable-SFR perd la deuxième place du classement à la faveur de Free.

L'opérateur low-cost de Xavier Niel affiche, à la fin du premier semestre 2016, 6,3 millions d'abonnés à ses offres fixe haut et très haut débit. En six mois, 123 000 abonnés de plus ont été recrutés par l'opérateur. Numericable-SFR, lui, n'en affiche plus que 6,23 millions, soit environ 70 000 de moins. Ce n'est pas énorme, mais ça suffit pour faire la différence.

L'opérateur historique Orange reste de loin le premier opérateur de France avec 10,923 millions d'abonnés au premier semestre 2016, dont 9,868 millions en ADSL et 1,181 million en fibre optique (Orange ne déploie que du FTTH, soit la fibre jusqu'à l'appartement de l'abonné).

Tous les voyants au vert pour Free

Les résultats de Free ont de quoi faire des envieux dans leur globalité. Outre avoir acquis la deuxième place du classement des opérateurs de France sur l'Internet fixe, le groupe peut se vanter d'avoir recruté 400 000 abonnés dans le mobile sur les six premiers mois de l'année (12 millions d'abonnés au total).

Au niveau financier, tout va bien : le chiffre d'affaires est en hausse de 6,3 % à 2,29 milliards d'euros et le bénéfice net grimpe de 16,9 % au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015 atteignant 190,4 millions d'euros.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Free devient le numéro 2 français de l’Internet fixe à la barbe de SFR»

Laisser un commentaire

* Champs requis