Fréquences 700 MHz : des enchères à 2,5 milliards d’euros

Par Olivier Sancerre Modifié le 9 juillet 2015 à 18h30
Antenne
6Les opérateurs sont sur les rangs pour obtenir les six blocs mis aux enchères.

Les opérateurs téléphoniques sont cordialement invités à participer aux enchères pour obtenir des blocs de fréquence 700 MHz mis en vente par l’Arcep, qui va veiller à la bonne tenue du processus.

Ce jeudi 9 juillet, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, et Axelle Lemaire (secrétaire d’État au numérique), ont signé l’arrêté qui fixe les conditions d’attribution des bandes de fréquence 700 MHz libérées par la TNT. Ces fréquences sont particulièrement recherchées par les opérateurs, car elles permettent à leurs réseaux 4G de pénétrer en profondeur dans les bâtiments.

Enchères

Il est donc stratégique pour Orange, Numericable-SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile d’obtenir les meilleurs lots. L’Arcep, le gendarme du marché des télécoms, va surveiller le bon fonctionnement des enchères. Il y a six blocs de fréquences qui sont mis en vente, au prix unitaire de 416 millions d’euros ; l’État en attend un minimum de 2,5 milliards d’euros, mais étant donné le processus mis en place, le gouvernement espère que les enchères vont générer un montant plus important.

Obligations

Les opérateurs auront plusieurs obligations à remplir, dont l’amélioration de la couverture réseau pour les 29 000 km de lignes ferroviaires des « trains du quotidien ». Des garde-fous ont été mis en place afin que chacun reparte avec un minimum de blocs ; de même, le dernier entrant Free Mobile est à peu près assuré d’obtenir au moins un bloc. L’attribution se déroulera en fin d’année.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis