Culture Coach : si vous n’avez encore jamais vu « Gangnam style », c’est maintenant

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 novembre 2012 à 22h07

Vous aviez échappé jusqu'ici au plus grand buzz planétaire ? Economiematin.fr vous propose une session de rattrapage express, version "culture coach", pour vous aider à assurer dans vos dîners.

"Gangnam style" est un clip vidéo d'un single-coréen-de-K-pop-musique-techno-électro, (à dire très vite sans prendre sa respiration pour faire "in") avec des paroles en... coréen (ne souriez pas, elles auraient pu être en anglais), qui est désormais le clip vidéo le plus vu au monde. A l'instant où cet article était publié, plus de 848 millions de personnes ont vu, ou revu plusieurs fois, ce clip "culte", détronant un clip de Justin Bieber qui avait "péniblement" dépassé les 800 millions de vues en... deux ans.

Mieux : Depuis le début de la semaine, ce sont près de 50 millions de vues en plus qui sont venues s'ajouter aux 800 millions déja acquises par "Gangnam style" en deux mois. Psy, le chanteur coréen auteur de la chorégraphie et de la chanson, fait le tour de la planète depuis plusieurs semaines pour danser le "Gangnam style". La semaine dernière, un flash mob géant rassemblait 20 000 personnes sur le parvis du Trocadéro pour danser la chorégraphie en présence du chanteur.

Le succès de la vidéo "Gangnam style", et de toutes ses parodies qui sont elles aussi visionnées à chaque fois plusieurs dizaines de milions de fois, est une excellente affaire pour Youtube, sachant que les vidéos publicitaires qui précèdent les clips se vendent très bien. Certains parlent de 4, 5 euros du CPM (coût pour 1000), soit 4 à 5 millions d'euros de recettes pour une seule vidéo, dont une partie est normalement reversée à son auteur.

A ces niveaux là, Youtube génère un chiffre d'affaires à faire pâlir d'envie les chaînes de télévision. A titre de comparaison, TF1 a généré 339 millions d'euros de chiffre d'affaires publicitaire au premier trimestre 2012, donc en 90 jours, avec 2160 heures de programmes diffusés, quand "Gangnam style" en aurait généré 80 fois moins, mais avec 3 minutes de clip....

Psy à Paris, au Trocadéro, pour un flashmob géant de Gangnam Style

Une des nombreuses parodies de Gangnam Style, le Obama Gangnam Style

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).