Gaspillage alimentaire : il coûte près de 70 euros par mois aux Français

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 septembre 2022 à 9h22
Hausse Couts Agroalimentaire Pouvoir Achat 1
12%L'inflation dans l'alimentation pourrait atteindre 12% en décembre 2022.

Dans un contexte de hausse des prix, liée à l’inflation qui devrait atteindre 5,3% en moyenne en 2022 selon l’Insee, les Français sont à la recherche d’économies de bout de chandelle. Énergie, abonnements, dépenses de loisirs… les sacrifices seront nombreux. Or, selon une étude menée par HelloFresh, un poste de dépense mieux géré pourrait les aider : l’alimentation.

Budget : 67 euros de nourriture jetés chaque mois par les Français

HelloFresh, spécialisée dans la livraison de « kits repas », a commandé un sondage à l’institut Censuswide concernant le gaspillage alimentaire des ménages français. Il en ressort qu’entre 26% et 50% des aliments achetés finissent, finalement, à la poubelle. Les causes sont nombreuses, à commencer par les achats en trop grande quantité ou encore la tendance à jeter les produits dès la date de péremption passée, alors que pour nombre d’entre eux, ils sont encore consommables.

Le coût est conséquent, selon le sondage : environ 67 euros par mois et par ménage. Soit quasiment le budget moyen hebdomadaire dans l’alimentation, puisqu’il atteint, selon HelloFresh et Censuswide, 81,73 euros. En somme, chaque mois, les Français jettent à la poubelle l’équivalent d’une semaine de produits alimentaires.

Les produits alimentaires vont coûter de plus en plus cher

Mieux gérer les achats alimentaires devient donc stratégique : pour le pouvoir d’achat, ce sera bien plus efficace que « couper le wifi », pour reprendre le conseil du gouvernement. Sans compter que les prix de l’alimentation devraient continuer de croître : selon l’Insee, en décembre 2022, la hausse des prix alimentaires sur un an pourrait atteindre 12%.

Mais le budget et le compte bancaire ne seront pas les seuls à dire « merci » : le gaspillage alimentaire est un réel problème écologique majeur, ciblé par de nombreuses mesures ces dernières années de la part des politiques publiques dans le monde entier.

Comment moins gaspiller de nourriture ?

Moins gaspiller de produits alimentaires n’est pourtant pas compliqué, à moins de ne tenter d’atteindre le niveau absolu, celui du « zéro déchets ». Pour commencer, garder les restes d’un repas pour les consommer le lendemain est une bonne pratique qui, selon HelloFresh, n’est pas adoptée par plus d’un tiers des ménages (36%).

Moins acheter, quitte à faire les courses un peu plus souvent, permet de limiter le risque que les aliments frais ne soient plus consommables avant d’avoir été utilisés. Quant aux dates de péremption, il faut toujours garder en tête qu’elles sont souvent indicatives. C’est le cas des DLUO (Date limite d’utilisation optimale) qui ne garantissent, en réalité, que la qualité du produit en termes de goût et de couleur mais pas qu’ils ne soient plus comestibles : biscuits ou céréales périmés ne le sont quasiment jamais (sauf en cas de présence de mites alimentaires ou moisissure). Quant aux yaourts, desserts ou encore charcuterie dont la date est dépassée, goûter avant de jeter permet de limiter le gaspillage alimentaire.

Sur certains produits, toutefois, il ne faut pas tenter de dépasser la date limite : viande et poisson crus ont une DLC (Date limite de consommation) à respecter quasiment au jour près à cause du risque de développement de bactéries qui peuvent conduire à des intoxications et contaminations dangereuses pour la santé.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Gaspillage alimentaire : il coûte près de 70 euros par mois aux Français»

Laisser un commentaire

* Champs requis