Privée de gaz russe, l’Allemagne relance les centrales à charbon

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 20 juin 2022 à 9h55
Allemagne Salaire Minimum Hausse 1
55%L'Allemagne était dépendante à 55% du gaz russe en 2021.

En guise de réponse aux sanctions économiques que l’Union européenne a infligées à la Russie après qu’elle a attaqué l’Ukraine, GazProm, le géant gazier russe, a commencé à fortement réduire ses livraisons de gaz la semaine du 13 juin 2022. Fortement dépendante des importations depuis la Russie, l’Allemagne a annoncé devoir relancer ses centrales à charbon pour produire de l’électricité.

La Russie coupe le gaz à l’Union européenne

Les importations de gaz russe représentent près de la moitié (43%) du gaz consommé par l’Union européenne, tout du moins avant la guerre en Ukraine. Car, depuis, les annonces ont été nombreuses pour réduire la dépendance européenne de Moscou. Des décisions qui, cumulées aux très lourdes sanctions économiques infligées au Kremlin, n’ont guère plu à Vladimir Poutine.

Au même moment où les trois dirigeants allemand, français et italien se sont rendus à Kiev pour soutenir l’Ukraine face à la Russie, cette dernière a commencé à réduire ses livraisons de gaz. Dès le 15 juin 2022, selon GRTgaz, gestionnaire du réseau français, l’Hexagone n’a plus reçu de livraisons de la part de Moscou.

Et la situation paraît la même pour l’Italie et, surtout, l’Allemagne qui, jusqu’en février 2022 avant la guerre, importait 55% de sa consommation de gaz depuis la Russie. Outre-Rhin, la situation est donc critique.

Du charbon pour remplacer le gaz en Allemagne

Face à la réduction des livraisons, le gouvernement d’Olaf Scholz a donc annoncé dans un communiqué de presse publié le 19 juin 2022 que les centrales au charbon prendront le relais. Objectif : réduire la consommation de gaz du pays en réduisant la quantité de gaz nécessaire pour produire de l’électricité. En somme, l’Allemagne va remplacer le gaz par le charbon.

Une décision qui est temporaire, l’Union européenne est en train de chercher une manière de remplacer durablement pétrole et gaz russes en amont d’une réduction de plus en plus importante de sa dépendance aux énergies fossiles, mais qui est emblématique. Non seulement le charbon est beaucoup plus polluant que le gaz, mais le gouvernement d’Olaf Scholz a été élu sur la base d’une alliance avec les écologistes en Allemagne.

Et ces derniers ont un projet : la fin du charbon Outre-Rhin pour 2030. En place depuis tout juste six mois, M. Scholz étant en fonction depuis le 8 décembre 2021, c’est un revers majeur pour la coalition au pouvoir à Berlin.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio