Retraites complémentaire : les montants seront (encore une fois) gelés

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 10 octobre 2016 à 14h08
Retraite Gel Point Indice Montants Revalorisation
0,2%Selon l'Insee, en août 2016 les prix à la consommation ont augmenté de 0,2 % sur un an.

Les retraités du secteur privé ne pourront encore une fois pas mettre du beurre dans leurs épinards : leurs régimes complémentaires, l'Agirc et l'Arrco, ne vont pas bien. En crise, des économies sont prévues depuis désormais plusieurs années mais elles n'ont pas encore suffit. Ainsi, en 2016, aucune revalorisation des montants versés aux bénéficiaires n'est à attendre.

Gel des retraites complémentaires : jamais deux sans trois

Le premier gel de la revalorisation des retraites complémentaires est survenu en 2014. L'année précédente un accord fixant le mode de calcul de la revalorisation a conduit, en 2014, au premier gel des montants et des revalorisations. Ce même accord a été reconduit en 2015 lorsque la situation a finalement changé, mais seulement dans les textes car pour les retraités les montants n'auront toujours pas bougé. Ce mode de calcul devrait être appliqué encore durant 2 ans.

2014 et 2015 ont donc vu les montants versés par l'Agirc et l'Arrco être identiques aux montants de 2013. Deux ans de gel que les retraités du privé espéraient voir terminer en 2016... il n'en sera rien. L'accord de 2015 (comme celui de 2013) prévoit que la revalorisation des retraites soit indexée sur l'inflation et cette dernière ne semble pas pressée de remonter à des niveaux décents.

Pas d'inflation, pas de revalorisation des retraites

Depuis un accord signé avec les régimes de retraites complémentaires en 2015 la revalorisation est indexée sur l'inflation. Elle est égale au taux d'inflation moins 1 % mais, si l'inflation est inférieure à 1 %, la revalorisation ne peut pas tomber dans le négatif. Les prévisions de l'Insee ne laissent clairement pas entendre que l'inflation dépassera 1 % en 2016.

Du coup, le calcul est vite fait : le taux de revalorisation sera, le 1er novembre 2016, de 0 % soit une nouvelle année sans augmentations. Une mauvaise nouvelle pour les retraités mais une bonne pour les régimes concernés : ils visent 6,1 milliards d'euros d'économies d'ici 2020.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio