Quelles vont être les grandes tendances de consommation en 2015 ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 11 janvier 2015 à 10h03

Economie du partage, ultra-connexion, un smartphone transformé en carte de crédit, l'utilisation d'un produit au lieu de la possession : deux journalistes ont essayé, dans leur chronique hebdomadaire à Ici Radio-Canada Première, de deviner quelles vont être les tendances de consommation de cette nouvelle année. Intéressant !

Vers une économie du partage de plus en plus développée

D'abord, selon eux, le consommateur va se transformer en "prosommateur", c'est-à-dire qu'il devient également producteur de ce qu'il consomme. En gros, il "participe à la conception et à la diffusion des produits qu'il achète".

Ensuite, le consommateur va "partager" de plus en plus ses biens. Consommation collaborative, économie du partage : ces termes vont être de plus en plus utilisés dans le jargon de la consommation. En 2015, des entreprises comme Car2go (un concept d'autopartage urbain développé par le constructeur automobile allemand Daimler), AirBnB (je loue ma maison ou mon appartement à des inconnus en vacances) ou encore Uber devraient voir leur chiffre d'affaires augmenter et devraient vraisemblablement donner des idées à d'autres entrepreneurs.

airbnb

Je crée ma propre marque

Autre grande tendance en 2015 : utiliser son smartphone pour régler ses achats. Oui, le téléphone va de plus en plus se transformer en carte de crédit ! Cela s'appelle le "paiement mobile". Le téléphone se connectera aussi d'ailleurs avec de nombreux autres objets du quotidien : la climatisation, les éclairages, les volets électriques. On appuiera sur une touche, à distance, pour augmenter le chauffage ou lancer le four. C'est "l'ultraconnexion".

En 2015, toujours d'après les journalistes Arnaud Granata d'Infopresse et Stéphane Mailhiot de Lg2, la marque va rester reine. Tout le monde crée sa propre « brand » : les stars, les villes, les gouvernements, les entreprises, les grandes causes se vendent comme des "produits", dotés d'une véritable stratégie marketing. "C'est clairement l'ère des marques totales ".

Sixième grande tendance de l'année : "l'entreprise qui prend position" sur des enjeux de société pour vendre ses produits et dans l'espoir de "créer du lien plus que du bien", de "parler de [ses] valeurs plutôt que de [ses] produits".

Enfin, la tendance sera à l'utilisation ponctuelle des produits plus qu'à leur possession.

Reste aux entreprises à s'adapter à tous ces nouveaux comportements de consommation !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis