Habitat indigne : les propriétaires bientôt privés d’aides

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 3 mars 2015 à 6h49
Mallogement
3,5 MILLIONSD'après le rapport 2014 de la Fondation Abbé Pierre, 3,5 millions de gens sont mal logés en France.

Pour empêcher les marchands de sommeil de prospérer, il faut les frapper au porte-monnaie. C'est fort de ce constat que le gouvernement a pris un décret visant à punir en quelque sorte les propriétaires véreux.

Une sanction financière

Cette mesure prévoit que les aides personnalisées au logement (APL), les allocations de logement familiales (ALF) et les allocations de logement sociales (ALS) ne seront plus versées au bailleur tant que les travaux nécessaires à la mise en conformité du logement n’auront pas été réalisés.

Des centaines de milliers de Français vivent dans des taudis insalubres, des maisons délabrées, des appartements de fortune. Or trop souvent, les propriétaires sans scrupules de ces logements touchent des allocations du gouvernement. Désormais, si le locataire se signale, le bailleur risque de perdre ces subventions.

C’est la Caisse d’allocation familiale (CAF) qui est habilitée à dire si un logement est considéré comme décent ou non, en fonction de critères très précis qui vont de la superficie minimale (9m2) à la présence d’eau potable, en passant par la sécurisation et la salubrité des lieux.

Une baisse du loyer pour le locataire

Le temps que les travaux soient effectués, le locataire n’aura plus à payer que le loyer d’origine amputé du montant des allocations concernées. Soit une économie possible de plusieurs centaines d'euros par mois.

En l’absence de travaux visant à rentre l’habitation salubre et digne, le bailleur risque de perdre pour de bon ces prestations.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Habitat indigne : les propriétaires bientôt privés d’aides»

Laisser un commentaire

* Champs requis