Les poids lourds aussi vont payer le gazole plus cher

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 21 octobre 2014 à 5h57

La suspension de l'Ecotaxe décidée par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal pour calmer la grogne des routiers continue de causer du souci au gouvernement. Il faut en effet trouver un moyen pour compenser ce manque à gagner. Les députés ont alors voté, dans la nuit de lundi à mardi 21 octobre 2014, l'élargissement de la hausse du prix du gazole. Une hausse de 4 centimes initialement destinée uniquement aux voitures.

Pas d'Ecotaxe ? Alors gazole plus cher

L'Ecotaxe n'est plus, ce qui n'est pas sans poser plusieurs problèmes dont le principal est la somme qu'elle aurait rapporté au gouvernement : 540 millions d'euros par an. Alors le gouvernement, et surtout Ségolène Royal, redoublent d'inventivité pour compenser ce manque à gagner.

Une des mesures, classique, a été d'augmenter les taxes ; sur le carburant. Le gazole augmentera en effet de 2 centimes le litre dès le 1er janvier 2015, hausse à laquelle s'ajoute une hausse votée plus tôt dans l'année, de deux centimes également. Mais initialement seuls les automobilistes devaient être concernés (logiquement, puisque les poids lourds, eux, devaient payer l'écotaxe).

L'Assemblée Nationale a donc décidé que cette hausse du prix du gazole sera élargie même aux poids lourds vu que l'Ecotaxe a été suspendue. A 4 centimes de plus le litre, sachant qu'un poids lourd a des réservoirs qui au total fond plus de 1000 litres, ce sont 40 euros de plus par plein.

Au total, la hausse du gazole devrait rapporter 800 millions d'euros via les automobilistes et 332 millions d'euros via les poids lourd (c'est moins que les 540 millions d'euros prévus dans le cadre de l'Ecotaxe). Soit en tout 1,12 milliard d'euros.

Le projet de « vignette » de Royal tué sur le naître

Toujours dans l'optique de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat, Ségolène Royal a rapidement émis l'hypothèse d'une vignette pour les camions étrangers circulant en France. Une idée qui ne pourra pas se faire.

Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances, a immédiatement rappelé à sa collègue qu'une telle mesure ne peut s'appliquer au sein de l'Union Européenne.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les poids lourds aussi vont payer le gazole plus cher»

Laisser un commentaire

* Champs requis