Vignette pour les camions étrangers : pourquoi c’est une mesure impossible

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 20 octobre 2014 à 7h32

Ségolène Royal, après l'échec de l'écotaxe et sa suspension « Sine Die » repart à la charge pour essayer de taxer les camions. Surtout les camions étrangers, ceux qui font leur « plein en Belgique, traversent toute la France pour arriver en Espagne sans avoir payé la taxe sur le gazole, ce qui n'est pas juste ». Lui vient alors l'idée d'une vignette. Mais c'est une mesure totalement impossible à mettre en place.

La vignette : une idée que Bruxelles ne va pas aimer

Le principe de la vignette est simple : les camions doivent payer une vignette pour traverser la France, comme les automobilistes doivent payer une vignette pour utiliser les autoroutes suisses, et ce quel que soit le nombre de kilomètres parcourus.

Mais Ségolène Royal, interrogée sur BFM TV ce dimanche 19 octobre 2014, voudrait que cette vignette ne s'applique qu'aux camions étrangers et c'est sur ce point que ça ne va pas le faire du tout pour l'Union Européenne. Michel Sapin l'a d'ailleurs rappelé ce lundi 20 octobre 2014 sur France info : « En Europe on ne taxe pas un camion étranger parce qu'il est étranger ».

Et il a raison puisque l'Union Européenne a déjà tiré les oreilles à son meilleur élève, l'Allemagne, pour une mesure similaire.

Le cas de la taxation des routes allemandes

Actuellement, en Allemagne, les autoroutes et les routes sont gratuites pour tous. Ou plutôt, pour les étrangers, les allemands payant une taxe à ce sujet directement dans leurs impôts. Le gouvernement d'Angela Merkel avait donc décidé de faire payer une vignette aux étrangers pour l'utilisation des routes de son pays.

Bruxelles a tout simplement dit « non » pour une question d'égalité. Et le gouvernement allemand s'est plié à cette décision. Au final, ce seront tous les usagers, allemands et non, qui paieront cette vignette... ce qui entraînera la suppression de la taxe dans les impôts.

Double-peine pour les camions français ?

L'histoire se répète... pourtant l'affaire allemande n'est pas ancienne. La décision de Berlin remonte à juillet 2014 et sera appliquée en 2016. Il suffisait à Mme Royal de s'informer un tant soit peu avant de proposer cette idée et obliger Michel Sapin à éteindre une nouvelle potentielle source de conflit avec Bruxelles.

Il faudra donc, dans le cas de la vignette, l'imposer à tous les camions, y compris les français, qui auront alors une double peine : la hausse de 4 centimes du prix du gazole et la vignette.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Vignette pour les camions étrangers : pourquoi c’est une mesure impossible»

Laisser un commentaire

* Champs requis