Cambadélis : « La France est au rendez-vous des réformes, mais l’Europe n’est pas au rendez-vous de la croissance »

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 28 juillet 2014 à 8h39

L’Europe, voilà la cause de tous les maux ! Près de cent jours après sa nomination au poste de premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis sort de l’ombre et défend la politique de l’exécutif, accusant l’Europe de freiner le travail gouvernemental.

C’est pas moi c’est l’autre !

L'Europe, principal frein des réformes de François Hollande

Tel est le message adressé lundi 28 juillet par Jean-Christophe Cambadélis. Interrogé dans le quotidien régional, la Dépêche du Midi, le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste a défendu les positions et le travail entrepris par le gouvernement, tout en accusant l’Europe de freiner les avancées gouvernementales en matière de réformes.

"La France est au rendez-vous des réformes"

"La France aujourd’hui est au rendez-vous des réformes, mais c’est l’Europe qui n’est pas au rendez-vous de la croissance. Là réside la principale difficulté" précise-t-il. Plus de deux ans après l’élection du chef de l’Etat et des résultats plus que médiocres en matière de redressement, le nouveau chef du Parti socialiste avance aujourd’hui l’argument de l’Europe comme cause de tous les maux.

Face aux contraintes, la politique de François Hollande est "adaptée"

Dans le détail, Jean-Christophe Cambadélis met l’accent sur les contraintes budgétaires imposées par l’Europe et par la droite qui "a laissé des déficits colossaux", les contraintes industrielles dues aux "rafales de plans sociaux". Par rapport à toutes ces contraintes le premier secrétaire du PS estime que la politique de François Hollande est "adaptée". Pas sûr que les 10 300 chômeurs de plus du mois de juin pensent la même chose…

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis