En juin 2020, les hôtels ont perdu 73% de clients par rapport à 2019

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 1 septembre 2020 à 11h16
Hotels Musee Crises Sociales 2
83%Les hôtels de luxe ont perdu 83% de clients en juin 2020 sur un an.

La levée des divers confinements généralisés et le retour de l’autorisation de voyager n’auront pas pu sauver la saison : l’Insee a publié le 31 août 2020 les statistiques que les nuitées dans les hôtels français et elles sont catastrophiques. Les hôtels de luxe, en particulier, ont été les plus touchés.

Juin 2020 : un mois noir pour le secteur hôtelier

Les chiffres publiés par l’Insee ne laisse pas de place au doute : le secteur de l’hôtellerie est en crise. En juin 2020, seulement 5,8 millions de nuitées ont été vendues en France soit… 73% de moins que le même mois de 2019. Une situation qui s’explique bien évidemment par la Covid-19 qui a freiné, si ce n’est rendu impossible, le tourisme.

L’Île-de-France est particulièrement touchée puisque son taux d’occupation a chuté de 88% en juin 2020 sur un an : la faute à l’absence de touristes mais également aux annulations en masse de salons et festivals qui ont supprimé la clientèle professionnelle. Les hôtels ont donc dû fermer ou réduire leur offre, souligne l’Insee : seulement 51% des chambres étaient ouvertes en Île-de-France, alors que sur le territoire ce taux est bien supérieur : 78%.

Les riches ont déserté les hôtels de luxe

Fait intéressant souligné par l’étude de l’Insee : ce sont les riches qui ont le moins réservé d’hôtels, préférant sans aucun doute leurs propres villas et maisons secondaires. Ainsi, les hôtels 4 et 5 étoiles on vu leur fréquentation chuter de 83% en juin 2020 sur un an.

Alors qu’en juin 2019, 27% des nuitées avaient été réservées dans les hôtels de ces catégories supérieures, seulement 17% l’ont été en juin 2020. Inversement, les hôtels 1 et 2 étoiles ont connu une baisse de fréquentation de « seulement » 66% environ.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis