Iliad, la maison mère de Free, plonge en Bourse après les déclarations de Martin Bouygues

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 20 décembre 2013 à 10h26

La guerre de l'Internet fixe et mobile n'est pas prête de cesser. C'est ce qu'on appelle l'escalade de la violence. Vendredi, Iliad, la maison mère de Free, plongeait en Bourse suite aux déclarations chocs de Martin Bouygues, sur les prix de l'Internet fixe.

A force de pousser le bouchon, il va finir par y avoir des morts. C'est du mois ce que déclarait jeudi Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif (lire ici) à propos de la guerre de la 4G entre opérateurs mobiles, où Free détient une grande part de responsabilité. L'opérateur mobile de Xavier Niel a en effet été le premier à proposer des prix défiant toute concurrence. Depuis, tous ses concurrents se sont rués dans la brèche du low-cost.

Martin Bouygues promets d'importantes économies aux consommateurs en matière d'Internet fixe

Jeudi encore, c'est Martin Bouygues qui enfonçait le clou en annonçant, au sujet de l'Internet fixe, une baisse de ses prix qui permettrait aux consommateurs de faire "150 euros d'économies par an" en choisissant le service Bouygues déployé d'ici 2014 (lire ici). Xavier Niel fait donc figure aujourd'hui d'ennemi public numéro 1 pour les opérateurs téléphoniques et le gouvernement, qui l'accusent d'avoir déstabilisé le marché et d'avoir détruit des milliers d'emplois directs et indirect sur le secteur.

L'action Iliad chute de 6,38 % en Bourse

Des déclarations successives qui n'ont semble-t-il pas plu aux marchés financiers. Vendredi, à 9h, l'action Iliad, la maison mère de Free, s'écroulait de 6,38 % à 156,25 euros, après avoir plongé de plus de 10 % au point d'avoir été brièvement suspendue. Mais que Xavier Niel se console, l'action Bouygues perdait également 1,99 %, à 26,11 euros.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Iliad, la maison mère de Free, plonge en Bourse après les déclarations de Martin Bouygues»

Laisser un commentaire

* Champs requis