Les logements neufs vont coûter plus cher en 2022

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 10 décembre 2021 à 8h50
Record Cac40 Immobilier
7,3%En 2022, la Fédération du bâtiment anticipe une hausse du nombre de maisons neuves construites de 7,3% sur un an.

Mauvaise nouvelle pour les ménages qui avaient en projet un achat immobilier et qui préfèrent le neuf, avec tous ses avantages au niveau de la qualité et des normes de construction, à l’ancien. Déjà plus cher que son homologue déjà construit, le neuf devrait voir son prix augmenter encore plus… à cause des diverses pénuries qui frappent le monde et qui n’épargnent pas le secteur du bâtiment.

Une hausse des coûts qui va se poursuivre pour le bâtiment

Lors d’une conférence de presse, jeudi 9 décembre 2021, la Fédération du bâtiment tient à prévenir les futurs acheteurs et, surtout, les constructeurs : la hausse des prix va se poursuivre. « Les coûts ont augmenté de 5% sur les douze mois arrêtés à fin août 2021 », souligne-t-elle. Or, la marge dans ce secteur du bâtiment est minimum : sans répercussion sur le prix final de vente, donc sur l’acheteur, c’est la faillite assurée.

2022 ne devrait pas inverser la tendance, loin de là : les pénuries se poursuivent, tandis que l’inflation est désormais jugée comme durant bien plus longtemps que prévu, potentiellement tout le long de l’année. « Les produits en PVC se sont renchéris de 62% voire plus, les produits en acier de 70% , le bois a augmenté de 100% », a expliqué la Fédération du bâtiment par la voix de son président, Olivier Salleron.

Quelle surcoût pour l’immobilier neuf en 2022 ?

Tous les éléments servant à la construction voient leurs prix augmenter : ciment, coût du recyclage… en somme, le client final n’y échappera pas : les constructeur vont reporter sur lui les surcoûts, ce qu’ils ont déjà fait en 2021. Cette année, le prix moyen d’une maison individuelle neuve a grimpé de 7% en moyenne en France.

En 2022, la hausse pourrait être plus limitée, mais sera bien présente : environ 3,5% pour une maison individuelle, estime la Fédération du bâtiment, « foncier compris ». Mais pour Olivier Salleron, il y a un risque que l’augmentation soit finalement supérieure à cela et atteigne le niveau de 2021.

Quant aux ménages qui ont ce type de projet dans leurs cartons, ils n’auront pas le choix que de payer plus cher… ou de reporter le projet à une date ultérieure, à un moment où la hausse des prix se sera stabilisée où, potentiellement, inversée.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les logements neufs vont coûter plus cher en 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis