Impôts: les Français prêts à se mobiliser contre la fiscalité du gouvernement

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 7 novembre 2013 à 8h42

Comme le dit l'expression : "la tension monte". Et le gouvernement, par sa politique fiscale de grande ampleur, et son échec à relancer l'emploi, n'est plus à l'abri d'importantes manifestations.

Tel est, en substance, le message véhiculé ce jeudi par un sondage CSA pour BFMTV. L'étude déclare donc que deux tiers des Français (67 %) se disent prêts à se mobiliser pour protester contre le niveau d'imposition, et pour défendre l'emploi. Inutile de préciser que parmi ces Français, on retrouve aujourd'hui forcément des électeurs de François Hollande lors de la dernière élection présidentielle.

Niveau d'impôts : les Français n'en peuvent plus

Dans le détail, 67 % des personnes interrogées se disent prêtes "à se mobiliser, en manifestant dans la rue notamment, pour protester contre le niveau d'impôt aujourd'hui et pour défendre l'emploi". A ce sujet 30 % d'entre eux affirment le faire "certainement". D'un autre côté, 33 % des sondés déclarent ne pas être prêts à cela.

Fiscalité : certains ministres avouent être allés trop loin

C'est aujourd'hui un amer constat que l'on peut tirer de la politique gouvernementale en matière de fiscalité. Même certains ministres avouent, à demi-mot, être allés trop loin. C'est le cas notamment de Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget, qui déclare ce jeudi dans une interview donnée aux Echos qu'"augmenter les prélèvements n'est ni souhaitable ni soutenable pour l'économie" (lire ici).

Bonnets rouges, La Redoute : la révolte gronde en France

Enfin, il faut admettre que si ces Français descendaient vraiment dans les rues, accompagnés de toutes les victimes ou futures victimes de plans sociaux, comme par exemple les salariés de La Redoute qui manifestent ce jeudi dans les rues de Lille, et des désormais fameux "bonnets rouges" de Bretagne qui ne rêvent plus que d'une chose, monter à Paris, le gouvernement pourrait bien se retrouver dans une situation délicate à gérer.

Fiche technique : Enquête réalisée par internet du 5 au 6 novembre auprès d'un échantillon de 934 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis