La France tire la croissance de la zone euro en février 2022

Par Anton Kunin Modifié le 22 février 2022 à 12h33
Croissance Fmi Omicron 1
57,4En février 2022, l'indice PMI Flash pour la France s'établit à 57,4.

De toute la zone euro, c’est en France que la croissance est la plus vigoureuse en février 2022, nous apprend le cabinet IHS Markit à l’occasion de la publication de son dernier indice PMI mensuel.

Zone euro : L’ensemble des indicateurs PMI sont dans le vert

Belle performance pour l’économie française en ce mois de février 2022 : de toute la zone euro, c’est en effet dans notre pays que le regain de croissance est actuellement le plus marqué, l’activité globale ayant enregistré sa plus forte augmentation depuis juin 2021, annonce le cabinet IHS Markit.

Après les restrictions de janvier 2022, le mois de février s’avère propice à une certaine détente dans l’ensemble de la zone euro, ce qui stimule l’activité économique. En moyenne sur ces pays, l’indice PMI Flash composite de l’activité globale dans la zone euro s’établit désormais à 55,8, contre 52,3 en janvier 2022, soit son niveau le plus haut depuis 5 mois. L’indice PMI Flash de l’activité de services dans la zone euro se redresse à 55,8 (contre 51,1 en janvier), soit son niveau le plus haut depuis 3 mois. Enfin, l’indice PMI Flash de la production manufacturière est en légère hausse (55,6, contre 55,4 en janvier 2022), soit son niveau le plus haut depuis 5 mois.

L’ensemble de ces indicateurs sont donc dans le vert. Pour rappel, un indicateur PMI supérieur à 50 indique une croissance, et un indicateur sous la barre des 50 indique une décroissance par rapport au mois précédent.

La charge de travail augmente, les recrutements reprennent

C’est dans le secteur des services que le regain de croissance a été le plus marqué. Après la quasi-stagnation de l’activité en lien avec les restrictions sanitaires en janvier 2022, l’expansion de l’activité est particulièrement soutenue en février 2022, enregistrant son plus fort bond depuis novembre 2021.

Sur le plan de l’emploi aussi, une embellie est observée : l’amélioration des perspectives d’activité à douze mois s’est accompagnée d’une hausse des effectifs, l’augmentation de la charge de travail ayant incité les entreprises à accroître leur capacité opérationnelle. Malgré des difficultés de recrutement, la croissance de l’emploi s’est accélérée pour un deuxième mois consécutif et a affiché son plus haut niveau depuis novembre 2021, fait savoir IHS Markit.

Seul bémol : les coûts de production connaissent une forte hausse. Les prix facturés enregistrent en effet leur plus forte augmentation depuis le début de l’épidémie de Covid-19. En cause, les tensions d’approvisionnement, la hausse des frais salariaux et du coût de l’énergie.

Laisser un commentaire

* Champs requis