Vers un tourisme plus social

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Modifié le 21 juillet 2012 à 7h00

Dans la vie quotidienne, la communication à distance est de tous les instants: échange d’emails, appels téléphonique, SMS, réseaux sociaux…

on échange constamment, sur des sujets plus ou moins importants, sans jamais se priver : on trouve des forfaits regroupant appels navigation Internet en illimité à 15 euros.

En voyage à l’étranger, il en est tout autrement : les forfaits sont généralement très chers, aussi bien pour appeler que pour naviguer sur Internet : pour 15 euros, on aura simplement droit à 45 Mo de données, ou 10 minutes d’appel.

La raison est simple : beaucoup d’entreprises sont capables d’offrir ce luxe à leurs employés lors de leurs voyages d’affaires. Malgré les récentes mesures prises par les députés européens pour imposer aux opérateurs de réduire leurs tarifs, le simple touriste se trouve donc coupé du monde : le coût est bien trop élevé pour qu’il ose penser utiliser son smartphone en permanence après avoir passé la frontière, comme il le fait habituellement. La communication en voyage touristique se fait donc à certains instants précis, lorsque l’on trouve un accès WiFi gratuit généralement : à l’hôtel, dans un restaurant, etc… et il faut donc adapter son comportement : remplacer le temps réel par le discontinu, alors que paradoxalement, c’est souvent en voyage que l’on a le plus envie de partager ce que l’on vit avec ses proches.

Deux solutions principales se sont développées pour contourner ce problème.

La première consiste à essayer de retrouver la communication continue, par exemple en permettant aux locaux de partager une partie de leur connexion Internet avec les touristes de passage.

La seconde consiste à s’adapter au discontinu, en permettant aux touristes de décrire leur séjour sur leur mobile sans besoin de connexion Internet, et de partager le contenu de leur journée en un clic, lorsqu’il accèdent à une connexion : c’est ce que propose le site internet MobilyTrip.com et l’application mobile (iPhone, Android) associée. Le coût des appels à l’étranger est également considérablement réduit par l’accès à une borne WiFi, qui permet de téléphoner par internet, grâce à des services tels que Skype. Les opérateurs vont réduire le coût d’échange des données dans les années à venir, mais celles-ci seront de plus en plus volumineuses (partage d’images, de vidéos) et la réduction du coût unitaire ne compensera pas l’explosion du volume. Les solutions de contournement ont donc un bel avenir devant elle.

1.https://www.businessmobile.fr/actualites/roaming-les-eurodeputes-votent-plusieurs-baisses- de-tarifs-jusqu-en-2014-39771601.htm

Cropped Favicon Economi Matin.jpg