Remplacer un écran d’iPhone 5 ou de Galaxy SIII : plus cher en France qu’ailleurs

Par Olivier Sancerre Modifié le 6 juin 2013 à 15h09

Les smartphones coûtent suffisamment cher pour envisager de les réparer plutôt que de les remplacer. Mais cela en vaut-il vraiment la peine lorsqu'il s'agit de remplacer un écran ?

Idealo a comparé les coûts de remplacement d'un écran d'iPhone 5 et de Galaxy SIII, deux smartphones parmi les plus populaires en France. Pourquoi s'intéresser particulièrement à l'écran ? Dans 80% des cas, c'est le composant qui prend le plus cher en cas de chute inopinée ou d'accident. Malgré les optimisations apportées par Apple et Samsung et l'apport de la technologie Gorilla Glass 2, un traitement qui durcit les dalles de ces deux mobiles intelligents, celles-ci restent fragiles.

Remplacement d'écran : l'iPhone 5 plus cher que le Galaxy SIII

Les bris d'écrans ne sont bien souvent pas pris en charge par les garanties légales des fabricants; il revient donc à l'utilisateur de mettre la main à la poche en cas de catastrophe. En France, le coût moyen de remplacement d'un écran d'iPhone 5 chez un réparateur revient à 231,12 euros, soit 38,58% du prix du smartphone (602,76 euros, hors subvention).

Pour un Galaxy SIII, ce remplacement sera facturé en moyenne 219,18 euros, 6% moins cher donc que pour l'iPhone 5. Mais ce coût représente 57% du prix moyen du mobile (379,80 euros, hors subvention) ! Autant dire qu'on y réfléchira à deux fois pour envisager l'achat d'un nouveau modèle.

L'Italie mieux placée pour remplacer un écran

En Europe, c'est en Italie qu'on économisera le plus sur l'opération de remplacement d'un écran, avec une moyenne d'environ 212 euros pour un écran d'iPhone 5 et 160 euros pour le Galaxy SIII. L'Espagne est le pays le plus onéreux pour l'iPhone 5, suivi par la France. L'Hexagone est également le pays d'Europe où le changement d'écran est le plus élevé pour le Galaxy SIII.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.