L’iPhone devancerait le Samsung Galaxy S II sur le marché mobile

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 21 février 2013 à 17h07

Cela fait un moment que, sur Economie Matin, nous vous parlons de la lutte qui fait rage entre les marques Apple et Samsung (lire ici), et de la guerre sur le marché mobile, entre leurs deux modèles, l'iPhone et le Galaxy (lire ici).

De manière générale, dans les classements, Samsung domine. En France par exemple, le géant coréen détenait 48 % du marché en 2012, contre 18 % pour Apple. Une étude révélée ce vendredi 18 janvier vient donner un certain coup de pied dans la fourmilière du marché des smartphones.

En effet, la note de l'analyste de chez Raymond James, Tavis McCourt, inverse totalement la tendance. En partant de juin 2010, il estime que jusqu'à aujourd'hui, Apple aurait vendu 219 millions d'iPhone, Samsung arrivant péniblement à la seconde place avec 131 millions de Galaxy Series S.

Dans cette étude, les modèles sont confondus. Pour Apple, on parle bien des iPhone 4, 4S et 5. Côté Samsung, il s'agit des Galaxy Series S et Note. La date de juin 2010 n'est pas dénuée de sens puisque c'est à cette époque que la firme de Cupertino commercialisa son iPhone 4, et Samsung son premier Galaxy S.

L'information principale de cet analyste, c'est que selon lui, Apple aurait augmenté son avance ces douze derniers mois. Tavis McCourt aurait d'ailleurs additionné les chiffres de ventes des différents modèles, en se basant tout particulièrement sur les différentes communications de la marque coréenne en matière de vente, et du principe que l'iPhone le plus récent, en l'occurrence l'iPhone 5, représentant environ 2/3 des ventes. Un postulat également basé sur les annonces d'Apple en matière de commercialisation de ses téléphones.

Alors étude sérieuse ou intox ? Toujours est-il qu'elle contient tous les ingrédients pour alimenter la guerre entre la firme de Cupertino et le géant coréen...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis