L’été encourageant du Club Med

Par Olivier Sancerre Modifié le 25 août 2021 à 8h23
Club Med Ete Encourageant 2
40Cet été, le Club Med a ouvert 40 villages sur un total de 65.

Quel meilleur baromètre que celui du Club Med pour savoir si l'été se passe bien ? L'activité au sein du groupe est bien plus encourageante que durant l'été 2020, s'est réjouit son PDG.

Cet été, ce sont 40 villages que le Club Med a pu ouvrir à la clientèle, sur un total de 65 dans le monde. Un chiffre à mettre en regard des 27 villages de l'été dernier, durant lequel la crise sanitaire frappait de plein fouet. Sur l'ensemble de 2020, l'activité de l'entreprise avait reculé de 58% : le résultat sera bien meilleur cette année. « C'est un été encourageant », confirme le PDG Henri Giscard d'Estaing au micro d'Europe 1. Il nuance toutefois le bilan : « Ce n'est pas un été encore facile puisque nous avons certes pu ouvrir un peu plus de 40 Club Med dans le monde mais il y a deux ans c'était 51 ».

Fréquentation en retrait

Le groupe est donc encore loin d'un niveau d'activité normal. La fréquentation sera « en retrait » par rapport à 2019, mais « de manière limitée », souligne le dirigeant. Des villages ont pu rouvrir, d'autres non, comme celui de Martinique frappé par le terrible pic épidémique actuel. « Notre capacité sur l'été, mondialement, est inférieure de 25% à ce qu'elle était il y a deux ans », précise-t-il. Le marché américain est celui qui a repris le plus fort, indique-t-il, mais le marché français aussi est « bien reparti ».

Marché américain en pleine forme

Le redémarrage a été « puissant en mai et en juin », tandis que les réservations estivales ont été marquées par des engagements de dernière minute, en fonction du contexte sanitaire. « Cet été la proportion d'étrangers a baissé de 5 points en ce qui nous concerne par rapport à ce qu'elle était il y a deux ans » : l'objectif d'Henri Giscard d'Estaing est de faire revenir les étrangers en France, mais sans casser les prix pour autant. Pour cet hiver, il a bien l'intention de « rouvrir la montagne » grâce au pass sanitaire et aux précautions prises depuis deux ans.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis