La Silver Economie : Des emplois pour demain

Par Francois Adoué Modifié le 4 décembre 2013 à 10h58

Au niveau européen la France est un modèle pour les services à la personne, ce secteur s’est développé depuis 1991 et 1996 sous l’impulsion des pouvoirs publics (Gouvernements E.Cresson et A.Juppé). 2 Millions de professionnels selon l’Agence Nationale des Services à la Personne.

La France a longtemps considéré les services à la personne comme la solution au problème de la dépendance et du vieillissement. En raison de cette focalisation nous avons occulté l’ensemble des services plus ou moins technologiques pouvant apporter une aide aux personnes intéressées.

D’autres pays comme par exemple l’Allemagne se sont beaucoup préoccupés de ce que nous appelons maintenant la Silver Economie, prise comme secteur industriel.

Avec le soutien des pouvoirs publics (M. Delaunay et A. Montebourg) la filière s’organise : création d’un comité de filière, création d’un syndicat professionnel ASIPAG… Avec l’objectif de faire de la France un leader de la Silver Economie. La filière représente 300 000 emplois à créer à court terme.

Pour que ces emplois puissent être créés, il est nécessaire que les entreprises puissent trouver les ressources humaines nécessaires. Actuellement très peu de formations universitaires ou professionnelles sont disponibles et les entreprises éprouvent de grandes difficultés à trouver les profils dont elles ont besoin.

Pour résoudre cette difficulté, le projet CompAAL co-financé par l’Union Européenne au travers du programme Leonardo da Vinci a analysé les besoins de compétences du marché de l’emploi, a identifié les compétences décisives au travers d’une analyse scientifique approfondie. Cinq profils de rôle ont été élaborés en accord avec le Cadre Européen d’e-Compétences (Future norme ISO en 2016) et des recommandations aux organismes de formation ont été publiées par les partenaires du projet dans le cadre de l’Observatoire International des eJObs.

Cette analyse débouche sur le constat que les compétences techniques essentielles sont enseignées correctement par les divers organismes de formation, mais que les compétences transversales sont trop souvent omises dans les formations. Par exemple la conception de systèmes ou de produits est trop souvent orientée machine ou technologie. Il est nécessaire de développer une vision centrée sur les besoins utilisateurs, perturbant au minimum la vie de ceux auxquels ces solutions sont destinées. L’éthique est également une compétence essentielle parfois oubliée. Cette dimension est essentielle dans la réputation des entreprises, pour le développement de celles-ci.

D’autres compétences transversales sont identifiées et mises en lumière aussi bien dans les profils de rôle et les recommandations pour les organismes de formation.

L’ensemble de ces profils et recommandations sont disponibles librement sur le site de l’Observatoire International des e-Jobs.

Les résultats de ces travaux seront présentés officiellement lors du salon professionnel Silver Economie Expo Porte de Versailles – Paris le 6 Décembre.

Le Salon des services à la personne est l’événement national des services à la personne.

Du 5 au 7 décembre 2013 -Porte de Versailles - Paris

Particulier, intervenant à domicile, créateur ou dirigeant de structure prestataire de services à la personne, demandeur d’emploi trouvent au Salon des services à la personne des solutions et informations pour se simplifier la vie ou progresser professionnellement.
Ce salon réunit en un seul lieu tous les acteurs du secteur.

ECONOMIEMATIN.FR, partenaire de cet évènement, vous offre une invitation pour deux personnes.

Pour en bénéficier, cliquez simplement sur l'image ci-dessous :

300x250 anime 02

François Adoue est Président de l'Observatoire International des eJobs.

Aucun commentaire à «La Silver Economie : Des emplois pour demain»

Laisser un commentaire

* Champs requis