La SNCF retrouve le sourire avec un million de billets vendus pour le week-end de Pâques

Par Olivier Sancerre Modifié le 19 avril 2022 à 13h59
Sncf Paques Vacances Printemps 2jpg
25002.500 TGV et Intercités ont circulé durant le week-end pascal.

La SNCF retrouve des couleurs à l'occasion des vacances du printemps. Pour le week-end de Pâques, l'entreprise a vendu plus d'un million de billets grandes lignes.

On retrouve le sourire à la SNCF, après deux années très compliquées pour le groupe public. Entre les restrictions sanitaires, les confinements et les couvre-feu, l'activité de l'entreprise a fortement pâti, et cela s'est retrouvé dans les résultats. En 2020, la SNCF essuyait des pertes de 3 milliards d'euros. L'année suivante, l'entreprise avait su rebondir avec des bénéfices nets de 890 millions d'euros, une performance due en grande partie à la vente du loueur de wagons Ermewa pour 1,1 milliard d'euros. La levée des mesures sanitaires et les opérations commerciales d'ampleur pour faire revenir les voyageurs dans les trains ont heureusement permis à la SNCF de retrouver une activité normale.

Des vacances de printemps au beau fixe

Il en va ainsi du week-end pascal, durant lequel plus d'un million de billets grandes lignes (TGV, Intercités) ont été écoulés. Un bilan similaire à celui enregistré en 2019, selon le groupe. De vendredi 15 à ce lundi 18 avril, ce sont quelque 2.500 TGV et Intercités qui ont circulé partout en France. Et les résultats sont encore plus encourageants pour les vacances du printemps : 7,2 millions de billets grandes lignes ont été réservés entre le 8 avril et le 9 mai. C'est 3% de mieux que l'an dernier, et trois fois plus qu'en 2020 durant la même période.

La clientèle professionnelle pas au rendez-vous

L'activité « loisirs » de la SNCF a donc retrouvé son niveau de 2019, le transporteur constatant même une accélération de la reprise. En revanche, pour les voyages professionnels, la situation reste toujours aussi difficile. Le trafic de cette activité ne représente que la moitié de ce qu'elle était avant la crise sanitaire. L'essor du télétravail a fait en sorte de diminuer les besoins de cette clientèle, sur laquelle la SNCF réalise ses marges les plus importantes.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «La SNCF retrouve le sourire avec un million de billets vendus pour le week-end de Pâques»

Laisser un commentaire

* Champs requis