Lavazza s’offre Carte Noire pour 750 millions d’euros

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 10 mars 2016 à 10h52
Lavazza Carte Noire Rachat Offre Acceptation Mondelez Cafe
1,7 MILLIARD €Lavazza espère atteindre en 2016 1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Le géant italien du café Lavazza continue sa croissance et annonce, jeudi 10 mars 2016, une nouvelle acquisition : le groupe français Carte Noire. La conclusion d'une opération lancée en 2015 et dont l'annonce vient d'être faite par Antonio Baravalle, directeur général du groupe italien basé à Turin.

Lavazza devient leader incontesté du marché français du café

Le rachat de Carte Noire, propriété du groupe Mondelez, par Lavazza va créer un nouveau géant du café en France : Carte Noire est déjà le leader du marché hexagonal et Lavazza est déjà parmi les leaders de ce même marché, étranger pour le groupe. En cumulant les ventes des deux, Lavazza devient donc le leader incontesté du marché du café en France.

L'offre, soumise en juillet 2015 à Mondelez, vient de trouver une conclusion positive qui devrait permettre à Lavazza de conforter sa croissance. Le groupe turinois devrait débourser entre 700 et 750 millions d'euros pour s'offre le café Carte Noire. Le paiement sera réalisé en partie grâce à la trésorerie du groupe italien et en partie par une levée de dette.

Augmenter de 300 millions d'euros le chiffre d'affaires

Si Mondelez a accepté l'offre, ferme, de Lavazza c'est que le géant a l'intention de fusionner avec Douwe Egberts Master Blenders 1753, groupe néerlandais spécialisé dans la boisson noire. Mais pour ce faire il devait céder certaines filiales, dont Carte Noire. Lavazza a sauté sur l'occasion.

Le groupe de Turin anticipe déjà sa croissance : alors qu'il a clos l'exercice 2015 avec un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros, il espère atteindre en 2016 les 1,7 milliard d'euros. La croissance et les acquisitions sont les leviers majeurs sur lesquels compte Lavazza pour atteindre une indépendance totale et ne pas risquer de se faire absorber par une OPA hostile.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis