Le géant chinois Huawei cherche à survivre

Par Olivier Sancerre Modifié le 9 août 2021 à 8h18
Huawei Smartphones Equipement 5g 1
38%Le chiffre d'affaires de Huawei a reculé de 38% au deuxième trimestre.

Quel sera l'avenir de Huawei ? Autrefois marque dominante dans le secteur des smartphones et de l'équipement réseau, l'entreprise a subi de plein fouet les sanctions américaines et les interdictions de déploiement de ses équipements 5G en Europe.

Huawei lutte pour sa survie : c'est Eric Xu, un des présidents de l'entreprise, qui l'assène dans le communiqué des résultats financiers du groupe pour le premier semestre. Il admet que Huawei a traversé un passe difficile, tout en soulignant la résilience des employés, qui ont continué à avancer « avec beaucoup de force et de détermination ». Mais cela suffira-t-il ? Le constructeur a enregistré un recul de 29% de son chiffre d'affaires sur les six premiers mois de l'année, à 320,4 milliards de yuans (42 milliards d'euros). Sur le seul deuxième trimestre, la baisse est encore plus marquée : -38%, à 168,2 milliards de yuans.

Baisse sensible du chiffre d'affaires

Et c'est encore moins brillant pour la branche des produits grand public, dont le chiffre d'affaires s'effondre de 47% ! Depuis le placement sur liste noire par l'administration Trump, Huawei ne peut plus se fournir en technologies américaines. Exit donc Android, le système d'exploitation de Google, ainsi que de ses services. Le constructeur a dû repartir de zéro avec ses propres logiciels, qui sont loin d'égaler ceux du moteur de recherche. Le mastodonte chinois fait aussi face à la pénurie de composants qui frappe l'ensemble du secteur.

Le déploiement 5G paralysé

Par ailleurs, les soupçons d'espionnage pour Pékin ont eu raison des opportunités du groupe pour le déploiement des réseaux 5G, en particulier en Europe. Un développement problématique alors que Huawei est le numéro un mondial des équipements réseau pour la 5G. Ces obstacles ont eu pour résultat de faire reculer de 14,2% les ventes de l'entreprise dans ce secteur. Pour rebondir, Huawei mise désormais sur l'automobile autonome, le logiciel, l'informatique pour les entreprises. Mais il faudra du temps avant de retrouver pied.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis