Les décrets écologiques d’Hollande seront-ils appliqués par Macron ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Marie-Hélène Herouart Modifié le 23 juin 2017 à 16h39
Emmanuel Macron Start Up Viva 2
4 milliards d'eurosUn décret du gouvernement Hollande pourrait coûter 4 milliards d'euros aux collectivités territoriales.

Alors que le nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron vient tout juste d'être annoncé, l'exécutif français découvre les pépites laissées par son prédécesseur, François Hollande. En tête de liste, un décret publié le 10 mai 2017 qui pourrait coûter 4 milliards d'euros aux collectivités territoriales.

Le gouvernement Macron appliquera-t-il le décret du gouvernement Hollande ?

Le gouvernement Macron, fraîchement renouvelé, découvre petit à petit les pépites laissées par ses prédécesseurs. Dernière découverte en date : un décret en Conseil des ministres signé le 10 mai 2017 par Bernard Cazeneuve, Emmanuelle Cosse et Ségolène Royal, pourrait coûter 4,4 milliards d'euros aux collectivités territoriales. Ce décret programme une réduction de la consommation énergétique des collectivités territoriales de 25 % d'ici 2020.

Pour y parvenir, les collectivités territoriales devront rénover tous les bâtiments - qui ne correspondent pas aux normes d'économie d'énergie - dont elles sont propriétaires. Seules exceptions à la règle, les installations précaires de moins de deux ans et les édifices classés au patrimoine qui ne feront pas l'objet de travaux obligatoires.

Défi : moins 25 % de consommation énergétique en 5 ans

Pris quelques jours avant le pot de départ du gouvernement Hollande, ce décret fait peser une charge colossale sur les collectivités territoriales. Au-delà des 4,4 milliards d'euros qui pourraient être engagés pour financer ces gros travaux, le gouvernement Hollande a prévu des délais d'exécution qui semblent difficiles à tenir. Le 1er juillet 2017, soit d'ici une semaine, les collectivités territoriales sont censées fournir un rapport mentionnant leur plan d'action et leur nouvel objectif de consommation énergétique.

Si ce décret est appliqué jusqu'au bout, les collectivités territoriales seront ainsi tenues d'émettre un rapport tout les 1er juillet à compter de 2018. Il devra attester de l'évolution des travaux et donc de la réduction de leur consommation par rapport à l'année précédente. Au bilan complet dans 5 ans, les collectivités territoriales devront avoir réduit leur consommation énergétique de 25 %. Mais finalement, entamer sérieusement la transition écologique, n'était-ce pas aussi le programme de la République En Marche ? Il semblerait donc que le nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron n'ait plus qu'à prendre le relais.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Aspirante journaliste, Marie-Hélène est étudiante à l'Ecole de journalisme de Toulouse dans la promotion 2018-2021. Elle est diplômée d'une licence de Droit public et écrit chez Economie Matin depuis mai 2017. 

Laisser un commentaire

* Champs requis