Le marché automobile français à la peine en 2021

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 janvier 2022 à 11h45
Marche Francais Voiture 2021 2
1.659.008Il s'est immatriculé 1.659.008 véhicules particuliers neufs en France en 2021.

Alors qu'il s'attendait à rebondir en 2021, le marché automobile français a fait à peine mieux qu'en 2020. Le nombre de voitures neuves vendues aux particuliers n'a pas tellement évolué d'une année sur l'autre, malgré les espoirs des constructeurs.

Drôle d'année 2021 pour le secteur automobile. En 2020, le déclenchement de la crise sanitaire, la fermeture des concessions et les suspensions de production dans les usines ont logiquement eu un impact très important sur les ventes de voitures. Mais en 2021 ? L'espoir était grand d'un rebond important. Malheureusement, cela ne s'est pas passé comme la filière l'espérait. Selon les chiffres d'AAAData, ce sont 1.659.008 voitures particulières neuves qui ont été immatriculées l'an dernier, soit… 0,5% de plus qu'en 2020 ! Par rapport à 2019, c'est une véritable dégringolade de 25,1%.

Difficultés d'approvisionnement et crise sanitaire

Le contexte n'a pas été tendre pour les constructeurs l'an dernier. Tout d'abord, la crise sanitaire s'est poursuivie en pointillés, avec un retour en force en fin d'année. Et le rebond global de l'économie a provoqué un goulet d'étranglement pour la chaîne d'approvisionnement. Les entreprises ont des difficultés pour obtenir les pièces indispensables à l'assemblage de leurs véhicules, notamment les composants électroniques. Ce qui a eu pour résultat de suspendre la production à plusieurs reprises.

Peugeot devant Renault

La surprise de 2021, c'est la première place de Peugeot sur les ventes. La marque au Lion fait mieux que Renault, qui avait pris l'habitude de dominer le classement ! Peugeot a vendu 285.930 voitures l'an dernier (-24,7% par rapport à 2019), tandis que Renault a écoulé 268.975 véhicules (-34%). Ce dernier peut toutefois se consoler avec la quatrième place très solide de Dacia qui a vendu 125.205 voitures et limite la casse avec une baisse de 9% par rapport à 2019. Citroën occupe la troisième position avec 161.883 véhicules (-31,2%).

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis