Le partage des droits à la retraite, c’est pour quand ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Muriel Boulmier Publié le 14 novembre 2014 à 3h06

Le rapport annuel du Secours Catholique a révélé, sans surprise, que l'évolution de la pauvreté touche davantage les seniors, et plus particulièrement parmi eux, les femmes.

Aujourd'hui, la retraite versée aux femmes est moyenne 42% inférieure à celles des hommes. Carrières moins bien rémunérées, contrats précaires plus fréquents, interruptions pour élever les enfants... les femmes arrivent à l'âge de la retraite sans totaliser les trimestres nécessaires à une retraite à taux plein.

Sans compter qu'évidemment la vie ne s'arrête pas à 60 ans. Le nombre de divorces s'accroît et les femmes seules de plus de 70 ans sont les nouveaux visages de la pauvreté.

Il est nécessaire de prendre en compte l'évolution contemporaine de la société et la situation encore spécifique des femmes devenues seniors. Modernisons notre pensée et osons de vraies réformes plutôt que vieilles solutions qui ne fonctionnent plus. La dernière réforme des retraites de 2013 a poussé l'examen de la situation des femmes... à 2020 !

En place depuis déjà de nombreuses années chez nos voisins (Allemagne, Royaume-Uni, Suisse...), le partage des droits à la retraite est une solution efficace. L'idée est simple : ajouter au pot commun des biens acquis pendant le mariage les droits à la retraite, et donc conférer une nature patrimoniale à la retraite. Ainsi, en cas de divorce le partage est effectué équitablement de façon beaucoup plus juste.

Les différences de ressources hommes / femmes à la retraite ne sont pas qu'un effet de génération. Les femmes nées en 1970 subiront encore cette différence de manière significative. Alors, se plaindre ou réformer ?

Les grandes lignes du rapport du Secours Catholique :

- La part de ceux qui ont demandé de l'aide au Secours Catholique en 2013 est passée de 5% pour les personnes de plus de 60 ans en 2000 à 8,5% en 2013.
- Les femmes sont les plus touchées : elles représentent 61% de ces seniors alors qu'elles n'étaient que 54% il y a dix ans.
- 70% de ces femmes vivent seules.
- Le revenu moyen de ces femmes est de 772 euros, soit plus de 200 euros en dessous du seuil de pauvreté.
- La part d'impayés liés au logement a fortement augmenté
- L'une des principales explications tient au sous-emploi auquel les femmes sont beaucoup plus confrontées
- 10,6% sont en CDD contre 6,5% des hommes
- 30,2% des femmes sont en temps partiel contre 6,9% des hommes !

Les données complémentaires du livre "Arrêtez de nous prendre pour des vieux" de Muriel Boulmier :

- Le congé parental se conjugue au féminin dans 94% des cas
- 20% des femmes se mettent à temps partiel dès la première année de l'enfant, et plus d'un tiers prend le chemin de la maison.
- En 2012, elles perçoivent en moyenne une pension directe de 932 euros contre 1603 euros pour un homme, soit 42% de moins.
- Le salaire des hommes est de 30% supérieur à celui des femmes
- On estime que pour la génération née autour de 1970, les femmes auront des retraites d'environ 20% inférieure à celle des hommes.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Déléguée Nationale de l'UDI chargée des personnes âgées, auteure du livre « Arrêtez de nous prendre pour des vieux!", adjointe au maire d'Agen.

Aucun commentaire à «Le partage des droits à la retraite, c’est pour quand ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis