Villeneuve-sur-Lot : PS éliminé, second tour UMP – FN

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 17 juin 2013 à 7h38

Le premier tour des élections législatives à Villeneuve-sur-Lot a été une cuisante défaite pour le Parti Socialiste. La huitième, depuis l'arrivée de François Hollande au pouvoir. Au deuxième tour, le duel sera 100 % à droite avec l'UMP et le FN qui s'affronteront.

La législative partielle de Villeneuve-sur-Lot était stratégique pour le PS qui, depuis un an, voit sa majorité à l'Assemblée nationale diminuer. Si en 2012, le PS détenait 297 sièges, soit une majorité absolue assez confortable, le parti n'en a aujourd'hui plus que 292. Quand on sait que la majorité absolue est obtenue à partir de 289 voix, on comprend l'enjeu de ces élections.

Une énième défaite pour le PS et une majorité menacée

Mais, dimanche 16 juin, les choses ne se sont pas déroulées comme le désiraent Harlem Désir et François Hollande. L'ancien fief de Jérôme Cahuzac, sans doute las des scandales à répétition et, surtout, de la révélation du compte en banque suisse de l'ancien ministre du Budget, a sanctionné le parti au pouvoir. Lourdement.

Bernard Barral, candidat du Parti Socialiste, était sans doute loin de s'imaginer un tel résultat : moins de 12,5 % des inscrits, le seuil nécessaire pour passer le tour (10,35 % très exactement soit 23,69 % des voix exprimées). Pas de quoi être présent au second tour, donc, puisque même si Bousquet-Cassagne n'atteint que 11,38 % des inscrits (soit 26.04 % des voix exprimées), en se plaçant en deuxième position il aquiert d'office sa place au ballotage.

Il est donc désormais impossible que le Parti Socialiste récupère les sièges de la 3ème circonscription qui seront assignés à la fin de ces élections législatives partielles. La majorité absolue à l'Assemblée nationale reste donc toujours aussi fragile et menacée, avec 292 sièges.

Dimanche 25 juin : un duel FN – UMP

Jean-Louis Costes, candidat de l'UMP, obtient 12,55 % des voix des inscrits, soit 28,71 % des voix exprimées. Il est donc en tête et est le seul à avoir passé le tour dans les règles de l'art. Ce sera contre le candidat du FN, Etienne Bouquet-Cassagne, qu'il s'affrontera dans 6 jours.

Ces législatives partielles ont toutefois été marquées par une abstention record de 54,12 %, soit plus de la majorité des inscrits. En 2012, 57,73 % des inscrits avaient fait le déplacement ; la baisse est nette : -15 points en un an.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Villeneuve-sur-Lot : PS éliminé, second tour UMP – FN»

Laisser un commentaire

* Champs requis