Lego ne financera plus un tabloïd anglais xénophobe

Par Olivier Sancerre Modifié le 13 novembre 2016 à 17h32
Lego Presse Haine 2
1,5 MILLIONLe Daily Mail est tiré à 1,5 million d'exemplaires en moyenne.

Lego a décidé de ne plus faire de publicité dans le Daily Mail, un tabloïd anglais particulièrement virulent contre les migrants et les étrangers. Une première qui pourrait pousser d'autres grandes marques à suivre le mouvement.

La campagne « Stop funding hate » (« Arrêtez de financer la haine ») est née sur Twitter, de plusieurs internautes qui cherchent à pousser les marques à se positionner contre les journaux populaires britanniques ouvertement xénophobes. Le Daily Mail est de ceux-là, et il ne recevra plus d'argent de la part du numéro un mondial du jouet.

Un mouvement né sur internet

Le mouvement en ligne a particulièrement relayé un message Facebook posté par un père de famille, désolé de voir la marque de jouets préférés de ses enfants financer un journal accusant les migrants de tous les maux du pays. Le message a été entendu par Lego, qui a annoncé en avoir terminé avec les accords commerciaux passés avec le quotidien. Et le groupe danois ne prévoit aucune opération commerciale à l'avenir.

D'autres enseignes dans la ligne de mire

La balle est maintenant dans le camp d'autres marques et enseignes, comme Marks and Spencer, Waitrose et John Lewis, qui pour le moment n'entendent pas cesser le ur soutien financier à ces tabloïds xénophobes. Mais la campagne se poursuit sur internet et on sait à quel point ces entreprises tiennent à leur image de marque.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis