Réseaux sociaux : LinkedIn se met au chinois

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 25 février 2014 à 10h17

Il y avait un marché évident à conquérir. Le réseau social axé sur les relations professionnelles LinkedIn, a lancé lundi une version de son site Internet, en langue chinoise.

La Chine est la première population d'internautes au monde. LinkedIn l'a bien compris, et a décidé de profiter de ce marché en lançant, cette semaine, une version de son réseau en langue chinoise.

La Chine, 618 millions d'internautes

Forte de 270 millions de membres, la plateforme de networking LinkedIn a des ambitions de grandeur. Le réseau social professionnel, pour se développer, ne cachait donc pas son ambition de s'implanter en Chine, un pays où l'on compte près de 618 millions d'internautes. Or LinkedIn n'était pas disponible en langue chinoise.

La censure des réseaux sociaux dans l'Empire du milieu

LinkedIn a franchi le pas. Seulement en matière de réseaux sociaux, la Chine ne fait pas office de paradis sur terre, ou sur le net. Du fait de la censure, l'Empire du milieu interdit tout contenu sensible d'un point de vue politique, que ce soient sur les forums de discussion, ainsi que Facebook et Twitter. Des réseaux bloqués depuis des années.

Pas de groupe de discussion dans la version chinoise de LinkedIn

LinkedIn n'y coupera pas. Le réseau social devra faire preuve de retenue dans ses fonctionnalités, pour sa version chinoise. Ainsi donc, alors que la version anglaise du site propose des groupes de discussion, la version chinoise en sera évidemment exemptée.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Réseaux sociaux : LinkedIn se met au chinois»

Laisser un commentaire

* Champs requis